Export

"Le développement en Afrique francophone est devenu notre priorité, nous y consacrons l’essentiel de nos moyens", déclare Juan Pirlot de Corbion, président de Youscribe. Ce site, qu’il a fondé en 2011, se définit comme une bibliothèque de livres numériques française, diffusée en streaming. Avec un système d’abonnement financé par des bailleurs de fonds, des pouvoirs publics, des entreprises, des établissements d’enseignement ou des opérateurs télécoms, Youscribe a trouvé une solution à la diffusion du livre en Afrique, où les besoins sont considérables, mais où la plupart des lecteurs potentiels ne sont pas solvables, du moins aux prix pratiqués en France.

Youscribe vient de conclure un partenariat avec l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), qui achète 10 000 accès pour alimenter en livres divers programmes de formation. "Nous avons aussi conclu des accords avec Auchan Sénégal, la banque transatlantique d’Abidjan, l’Institut universitaire d’Abidjan, ou Conakry Capitale Culturelle, énumère Juan Pirlot de Corbion, soit environ 50 000 accès."

Côté contenus, Youscribe propose une centaine de milliers de livres, dont tout le fonds de L’Harmattan (40 000 titres), ainsi que les catalogues des Puf, d’Eyrolles, de Lavoisier, de Quæ, d’une partie d’Editis (Pocket, Robert Laffont), de Dargaud, de Dupuis…, mais pas ceux d’Hachette Livre ou de Madrigall. S’y ajoutent du livre audio, de la presse et des centaines de milliers de documents les plus divers, Youscribe étant aussi une plateforme de publication. Les éditeurs perçoivent 60% des revenus générés par la vente d’accès, dont le prix, qui démarre à 15 euros, est dégressif en fonction du volume. La répartition est calculée au nombre de pages lues, et les accès sont paramétrables par pays ou types d’abonnés. Les contenus peuvent être lisibles hors réseau, mais ne sont pas téléchargeables.

"L’équipement numérique se développe à grande vitesse en Afrique et permet de résoudre les problèmes de diffusion du livre papier", assure Juan Pirlot de Corbion. Près de 25% des consultations du site proviennent déjà de l’Afrique. "Nous prévoyons que le grand export représente cette année 80 % de notre chiffre d’affaires, qui devrait atteindre 1,6 million d’euros, et 3,5 millions d’euros l’an prochain", indique-t-il. Pour financer sa croissance, l’entreprise a réalisé en 2017 une augmentation de capital de 600 000 euros, en partie souscrite par Cultura et par un fonds d’investissement de la famille Spoelberch, première fortune de Belgique.

Hervé Hugueny






06.04 2018

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités