Librairie

Yves Lagier (réseau @ttitude) : "Je ne regarde pas beaucoup derrière moi"

Le libraire Yves Lagier - Photo RÉSEAU @TTITUDE

Yves Lagier (réseau @ttitude) : "Je ne regarde pas beaucoup derrière moi"

Le sexagénaire fête cette année les 10 ans de son réseau de librairies indépendantes @ttitude, déployé dans le Tarn. Portrait de ce libraire qui a quitté le monde de la grande distribution pour se recentrer sur sa région natale.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 22.07.2021 à 17h15,
Mis à jour le 22.07.2021 à 18h00

Tous les matins, Yves Lagier se rend dans son dépôt et livre personnellement deux de ses quatre boutiques @ttitude. Âgé de 63 ans, il est à la tête de ce réseau de librairies indépendantes dans la région du Tarn. Lorsqu’il fonde ce dernier, le gérant veut prouver qu’il est possible de faire mieux qu’une librairie de niveau 1 dans une ville de moins de 12 000 habitants.

Pari tenu. Dix ans plus tard, le libraire se réjouit de travailler avec un compte client de près de 2 000 éditeurs. Son entourage n’était pourtant pas très confiant. "Ils pensaient que c’était impossible." En 2011, il rachète une ancienne librairie à Lavaur, avant d’en faire de même à Albi, Graulhet et Gaillac, entre 2014 et 2017. Au même moment, il construit le dépôt du réseau à Saint-Sulpice-la-Pointe. Chaque librairie dispose de son stock, mais, si un ouvrage manque chez l’une, le lendemain il est récupéré chez l’autre. Le gérant estime son chiffre d’affaires à près de 2,5 millions d’euros après la pandémie de Covid-19.

Géologue et cadre dans la grande distribution

Un parcours loin de sa formation de géologue. Yves Lagier échappe au service national à l’aide de l’accord franco-algérien de 1983 et part à l’Institut algérien du pétrole réaliser sa thèse sur la roche sédimentaire. Une spécialité qui ne lui manque pas : "Je ne regarde pas beaucoup derrière moi", confie le libraire.

Pour fuir "un monde qui ne bouge pas assez vite" à son goût, il se dirige vers la grande distribution. À la fin des années 1990, il devient chef du service livre de l’enseigne Carrefour. Avant de travailler pour la Fnac, où il est chargé de développer l’enseigne culturelle dans d’autres pays. Taïwan, Belgique, Portugal, il fait le tour du monde.

"Je ne serai jamais le libraire du siècle"

Dans son réseau de librairies, le senior compte 14 femmes parmi ses 15 employés. "J’aimerais avoir plus de diversité", précise-t-il. Chaque libraire a sa propre spécialité : littérature à Albi, bande dessinée à Lavaur, young adult à Graulhet et livres pratiques, formation à Gaillac.

Le Vauréen compte sur sa jeune équipe pour conseiller et faire lire les locaux. Entre 40 et 45 % du chiffre d’affaires se fait à l’aide des commandes. "Je lis suffisamment, mais jamais assez", estime Yves Lagier. À l’âge de 10 ans, il a découvert la littérature au milieu d’un cercle de poètes. Il était accompagné par son instituteur, l’écrivain et conteur Simon Brest. Toujours passionné par ce milieu, le sexagénaire se dit conscient de ne pouvoir lire toutes les sorties : "Je ne serai jamais le libraire du siècle."

Une cohérence locale

Distribué par Dilicom, le réseau @ttitude n’a pour l’instant pas vocation à s’agrandir. Yves Lagier insiste sur son rapport avec les lecteurs et son "intégration intelligente" dans la région. Une assimilation écologique avec l’installation de panneaux solaires au dépôt, et récemment l’acquisition d’une camionnette électrique pour les livraisons. "Une cohérence locale", selon lui.

Le libraire se concentre sur l’organisation à la fin de septembre du deuxième prix des lecteurs @ttitude. L’année dernière, Betty, de Tiffany McDaniel (Gallmeister), également prix du Roman Fnac, avait été récompensée.

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités