Par Véronique Rossignol, le 24.12.2017 à 09h00 Les choix de nos critiques

Les 5 livres de l'année selon Véronique Rossignol

David Lopez - HERMANCE TRIAY

En cette fin d'année, nous avons demandé à nos critiques de choisir leurs 5 livres préférés, tous genres confondus. Aujourd'hui: Véronique Rossignol.

- Les Mandible. Une famille 2029-2047 de Lionel Shriver (Belfond, 4 mai)
Un roman d' “economic fiction” qui imagine dans un futur proche une famille américaine face à la faillite des Etats-Unis. Politique, percutant, dérangeant. (Avant-critique parue le 7 avril)

Fief de David Lopez (Seuil, 17 août) 
Ni campagne, ni banlieue : une ville française moyenne périphérique. Une bande de jeunes gars entre glande, boxe et fumette. Un flow punchy pour un ennui existentiel. (Avant-critique parue le 2 juin)

La fonte des glaces de Joël Baqué (POL, 17 août)
La virée aux pôles d'un célibataire toulonnais tombé amoureux d'un manchot empaillé. Une vraie fausse fable écologique doucement déjantée. (Avant-critique parue le 23 juin)

Les huit montagnes de Paolo Cognetti (Stock, 22 août)
Une histoire de montagne, d'amitié, d'enfance dans l'Italie des années 1980. On y respire l'air des cimes. (Avant-critique parue le 14 juin)

Les hautes collines de Thomas A. Ravier (Gallimard, 26 octobre)
La vente d'une maison de famille au Lavandou déclenche la libre association des souvenirs de l'écrivain. Stylé et mordant, comme le Mistral. (Avant-critique parue le 20 octobre)

close

S’abonner à #La Lettre