2018 en 12 thèmes [1/12]: le livre audio au beau fixe | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 17.12.2018 à 20h55 (mis à jour le 18.12.2018 à 17h18) Bilan

2018 en 12 thèmes [1/12]: le livre audio au beau fixe

Enrichi des nouveaux arrivants Google, Kobo et Editis, le marché du livre audio a bénéficié d’une actualité généreuse en 2018. Livres Hebdo revient sur les événements de l’année les plus marquants pour le secteur.

L’irruption de Google dans l’offre de livres audio en français dès janvier 2018 aura permis de relancer l’intérêt pour un marché encore marginal sur le territoire. En quelques mois, avec larrivée du canadien Kobo dans le secteur et les 21 titres de la marque Lizzie au sein d’Univers Poche (Editis), le marché du livre audio s’est enrichi d’une foule de nouveaux arrivants, comme le remarque notre dossier paru début avril.
 
Un contexte favorable pour réunir les différents acteurs lors de la première journée interprofessionnelle du livre audio organisée le 12 juin par l’association La plume de paon. A cette occasion, Livres Hebdo s’est intéressé à quatre femmes puissantes qui dominent ce secteur en recomposition (Laure Saget chez Madrigall, Julie Cartier pour Univers Poche, Valérie Lévy-Soussan chez Audiolib et Constanze Stypula pour Audible), mais aussi à l’auteure et résistante Charlotte Delbo, mise à l’honneur lors des Grand Prix du livre audio.
 
Et alors que s’ouvrait la Foire de Francfort le 10 octobre, le livre audio n’en finissait pas de soulever les espoirs les plus optimistes à l’international, sans pour autant négliger les obstacles du piratage. De quoi afficher "un sourire jusqu’aux oreilles" pour ce secteur en pleine ébullition tel que l’explique notre dossier de novembre, qui donne les détails du service de prêts BiblioStream bientôt disponible en France ou encore les 50 meilleures ventes dominées par Audiolib. La filiale d’Hachette Livre a fêté ses 10 ans cette année et prévoit d’entamer 2019 avec, pour la première fois, un double album des aventures d’Astérix lu à haute voix.
close

S’abonner à #La Lettre