Compte-rendu

2022, un grand cru pour les Rencontres littéraires en Savoie Mont Blanc

Philippe Claudel, en pleine lecture. En arrière plan, les aiguilles de Chamonix, l'aiguille du midi et le Mont Blanc - Photo PG LH

2022, un grand cru pour les Rencontres littéraires en Savoie Mont Blanc

Du 10 au 12 juin, sous l’écrasant soleil de Chamonix, s’est tenue la 22e édition des exigeantes Rencontres littéraires en Savoie Mont Blanc. Entre promenades littéraires face au Mont Blanc, concert, film, table-ronde et autres séances de lecture, la manifestation organisée par la Fondation Facim a tenu toutes ses promesses.

J’achète l’article 1.5 €

Par Pierre Georges, Chamonix
Créé le 12.06.2022 à 18h34

Tout a commencé vendredi 10 juin par un sublime concert : celui de Clara Ysé, chanteuse et également auteure (Mise à feu, paru chez Grasset en 2021). Entre compositions pleines de grâce issues de son premier EP, titres inédits à venir sur un album prévu en janvier prochain, reprises touchantes d’Alain Bashung ou de Barbara, le ton était donné : les Rencontres littéraires en Savoie Mont Blanc, dont la 22e édition s’est tenue le week-end du 10 au 12 juin à Chamonix (Haute-Savoie), plaçaient cette année la barre très haute.

Organisées chaque année par la fondation chambérienne Facim (Fondation pour l’action culturelle internationale en montagne), en alternance entre Chamonix et Aix-les-Bains (Savoie) et en collaboration avec les instances culturelles locales, la manifestation a bénéficié cette année d’une météo exceptionnelle. Au soleil écrasant dans la vallée contrastait un massif du Mont Blanc blanchi les jours précédents par des chutes de neige.

Un cadre extraordinaire pour la promenade littéraire du samedi 10 au matin. Autour du hameau chamoniard de Tré-le-champ, les auteurs invités ont pu donner à entendre aux marcheurs des extraits de leurs derniers ouvrages. Tour à tour, face à l’aiguille Verte ou celle du Chardonnet, devant le glacier du Tour ou sous le massif des aiguilles Rouges, Marie Richeux (Sages femmes, Sabine Wespieser), Philippe Claudel (De Quelques frontières, Facim / Guérin-Paulsen, voir encadré) et Clara Ysé ont lu des extraits de leurs œuvres. Le tout suivi par les « sherpas littéraires » de la libraire chamoniarde Jean Landru.

Frontières et vins de Savoie

Après un apéritif contemplatif, un discours du président du conseil départemental savoyard (et auteur) Hervé Gaymard, puis les réglementaires spécialités savoyardes du midi, la prometteuse Lou Kanche a animé les siestes littéraires par des extraits de Rien que le soleil, publié chez Grasset. A son tour, le dessinateur (et écrivain) Nicolas de Crécy s’est livré à un exercice « d’interprétation dessinée du paysage », croquant au fusain le spectaculaire pilier ouest des Drus.

Sur ce massif du Mont-Blanc à cheval sur trois pays, est venu ensuite le temps d’une table ronde entre tous les auteurs invités, autour du thème de la frontière, qu’elle soit géopolitique ou artistique, entre les langues, les pratiques artistiques ou encore les générations. Si elle est synonyme de « transgression » pour Lou Kanche, elle est aussi « élastique » et « faite pour être franchie artistiquement », pour Philippe Claudel. Dans l’œuvre de Clara Ysé, la frontière se retrouve surtout entre réel et imaginaire et permet de « créer un nouveau territoire habitable pour échapper aux drames du quotidien ».  

Rencontres littéraires SMB 2.jpg
Les membres de la Facim et les auteurs invités des 22e Rencontres littéraires Savoie Mont Blanc - Photo PG LH

La journée s’est terminée par une séance de dédicaces à la célèbre librairie Paulsen-Guérin, puis par une projection du film Tous les soleils de Philippe Claudel, présentée par son auteur. Ne restait plus qu’aux membres de la Facim de conclure, dimanche matin, par le traditionnel brunch littéraire. Dans cette « exercice d’admiration partagée », d’après Fabrice Gabriel, directeur de la Facim, les auteurs étaient invités à évoquer leurs inspirations littéraires : Fabio Andina (Jour à Léontica, Zoé) pour Philippe Claudel, William Faukner (Lumière d’août) pour Lou Kanche, Le Carnet d’or de Doris Lessing pour Marie Richeux.

Depuis 2001 et une première édition au col de la Seigne, les exigeantes Rencontres littéraires en Savoie Mont Blanc sont organisées par la Facim, un « mouton culturel à cinq pattes », d’après les mots d’Hervé Gaymard, proposant manifestations littéraires, résidences d’écriture, édition d’ouvrages ou encore mise en valeur du patrimoine savoyard. Pour l’année prochaine, les Rencontres littéraires donnent déjà rendez-vous aux lecteurs en mai 2023 sur les bords du lac du Bourget à Aix-les-Bains.

Un inédit de Philippe Claudel publié pour l’occasion

Les dernières
actualités