Manifestation

Rencontres littéraires Savoie-Mont Blanc : 20 ans de lectures au sommet

Rencontres littéraires Savoie-Mont Blanc : 20 ans de lectures au sommet

La manifestation savoyarde fêtait du 10 au 12 septembre son 20e anniversaire sur les bords du lac du Bourget invitant, entre autres, Lydie Salvayre et Bertrand Belin. Balade littéraire en images.

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 14.09.2021 à 12h06,
Mis à jour le 14.09.2021 à 13h00

Pour Fabrice Gabriel, programmateur des Rencontres littéraires de Savoie-Mont Blanc, « 20 ans est un anniversaire qui offre la vie devant soi ! ». Une belle façon de projeter la manifestation littéraire montagnarde, qui célébrait son vingtième anniversaire du 10 au 12 septembre, vers un avenir pleins d’idées, de lectures et de débats.

« Les rencontres sont solidement ancrées dans le paysage culturel de la région, comme dans les saisons littéraires de la fondation Facim », résume celui qui a dirigé auparavant le bureau du livre de New York et l’Institut français de Berlin. Organisatrice de la manifestation, la fondation Facim (Fondation pour l’action culturelle internationale en montagne), établie à Chambéry, est une fondation privée soutenue par le conseil départemental, et la grande animatrice de la vie culturelle dans les deux Savoie, proposant visites patrimoniales, manifestations artistiques et autres résidences d’écrivains.

Organisées ces dernières années en alternance entre Chamonix et Aix-les-bains, les Rencontres littéraires ont toujours « donné une importance primordiale au lieu », rappelle Fabrice Gabriel. « La montagne est au fil des années devenue un acteur à part entière du festival », ajoute-t-il. Autant que les innombrables interventions marquantes des auteurs venus en pays de Savoie ces deux dernières décennies : Dany Laferrière, Jean-Christophe Bailly, Jean-Marc Rochette, Maylis de Kerangal ou encore Miguel Bonnefoy…

Soleil, eau, lectures et montagnes

Du 10 au 12 septembre dans le décor extraordinaire du lac du Bourget (Savoie) s'est ainsi déroulée une édition anniversaire marquée par une programmation qualitative et un soleil estival. Tout avait commencé vendredi 10 septembre au soir, par la remise de la première édition du prix Paysages écrits de la fondation Facim. Dans l’ambiance belle époque du théâtre du casino d’Aix-les-bains, Bruno Pellegrino, jeune auteur suisse de Dans la ville provisoire (éditions Zoé), a été honoré par Fabrice Gabriel et Renaud Beretti, maire de la ville. Bertrand Belin, accompagné du compositeur Thibault Frisoni, a ensuite pris la scène pour expérimenter une lecture musicale étonnante du dernier roman de l’auteur, le très autobiographique Vrac (P.O.L.).

Le lendemain, depuis le grand port d’Aix, le public a pu embarquer pour une croisière sur le lac qui inspira jadis à Lamartine son célèbre poème. Au fil de l’eau, les lectures des quatre auteurs invités se sont succédées : Grégory Buchert avec Malakoff (Verticales), Hélène Frappat avec Le Mont Fuji n’existe pas (Actes Sud), Douna Loup avec Les Printemps sauvages (Zoé) ainsi que Lydie Salvayre, venue défendre Rêver debout (Seuil). De retour sur terre, sur la rive sud du lac, les lectures de ces quatre romans ont continué de marquer la matinée, ponctuant une promenade qui a mené le public du château de Thomas II, ruines emblématiques de l’histoire des contes de Savoie, jusqu’au prieuré du Bourget-du-Lac.

Sieste, dédicaces et brunch

Les jardins de ce dernier auront ensuite été le cadre de l’un des grands temps forts du week-end : la « sieste littéraire », animée tout en délicatesse par Vivantes !, projet mêlant compositions acoustiques de Carole Martinière avec lectures de Douna Loup. Un moment suspendu entre poésie, eaux transparentes et soleil découpant les massifs alentours, des Bauges à la Chartreuse. Les auteurs, entre deux séances de dédicaces, se sont ensuite retrouvés lors d’une table ronde, débattant ensemble de leur entrée en littérature ou des liens existant entre leur écriture et d’autres arts, qu’ils soient musicaux, plastiques ou cinématographiques.

Dimanche matin, de retour dans la douceur du parc thermal d’Aix-les Bains, la manifestation s’est conclue par un brunch littéraire. A quelques mètres des thermes de la ville, les auteurs étaient invités à partager leurs textes favoris : Natalia Ginzburg pour Hélène Frappat, Italo Calvino pour Gabriel Buchert, Ailton Krenak pour Douna Loup, et enfin Mohamed Mbougar Sarr pour Lydie Salvayre. Ne restait plus pour les organisateurs enthousiasmés de donner rendez-vous aux lecteurs savoyards l’année prochaine à Chamonix.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités