Festival

35ᵉ édition du Livre à Metz

Le 67e congrès de l'ABF aura lieu à Metz du 2 au 4 juin. - Photo Wikimedia Commons

35ᵉ édition du Livre à Metz

Fort de son identité éditoriale « littérature & journalisme », le rendez-vous littéraire messin se tient du 8 au 10 avril prochains. Le fil conducteur de l'édition 2022 se décline sous la forme d'une question : « Même pas peur ? ».

J’achète l’article 1.5 €

Par Adriano Tiniscopa ,
Créé le 07.04.2022 à 14h58

L'association Livre à Metz a été créée il y a 35 ans maintenant, et dans la foulée, son festival, pas encore éponyme, voyait le jour. À partir de ce soir, avec un grand entretien en compagnie de Nicolas Mathieu, jusqu'au 10 avril prochain, la manifestion du Livre à Metz revient s'étendre de la place de la République à Saint-Pierre-aux-Nonnains, en passant par l'Arsenal jusqu'à l'École supérieure d'art de Lorraine, les bibliothèques, les médiathèques et les librairies de la ville. L'entrée est gratuite pour permettre au plus grand nombre de rencontrer les auteurs et autrices, de faire dédicacer leurs livres et de voir des expositions et des spectacles.

« C'est sous l'impulsion de Marguerite Phul-Demange, l'ancienne PDG du Républicain lorrain, décédée en 1999, et de Michel Hocquart président du centre culturel Queuleu, qu'est née l'idée d'un salon du Livre, à partir de l'exemple de la foire du livre de Brive, raconte Aline Brunwasser, présidente de l'association Le Livre à Metz. Le premier « Été du Livre » a été organisé en juin 1988 », Bien des années ont passé et la manifestation littéraire rassemble à présent près de 35 000 personnes et 300 auteurs durant 3 jours. 

Si, à l'origine, l'événement s'apparentait plus à un salon avec des écrivains en dédicace qu'à un festival, la programmation a pris une place de plus en plus importante. » Elle vise désormais à «entrecroiser littérature et journalisme mais aussi les différentes disciplines artistiques : musique, photographie, cinéma... » détaille Aline Brunwasser. Des entretiens, des rencontres, des séances d'écoute radiophonique, des ateliers littérature et musique, de grandes tables rondes thématiques, des projets scolaires mêlant courts métrages et enjeux contemporains, des lectures dessinées, des « apéro philo », etc. Claire de Guillebon, la programmatrice de l'événement a travaillé avec son équipe sur l'affiche durant un an, à peine l'édition précédente clôturée : « l'association compte 3 salariés, 2 conseillers littéraires, Valentine Goby et Olivier Weber, et un comité d'organisation bénévole de 7 personnes qui m'aident à réfléchir à la programmation. »

Arrivée en 2014 pour préparer l'édition de 2015, Claire de Guillebon travaille aussi avec les partenaires de la Ville de Metz, bibliothèques et librairies, l'Université de Lorraine, les représentants de la Région, de la DRAAC...  Le Livre à Metz a ainsi développé des liens forts de collaboration, voire de coproduction, avec les structures culturelles de la ville. « Mais aucun partenaire ne nous impose de direction », insiste la programmatrice.

La manifestation se veut aussi grand public. « En choisissant notre fil rouge « Même pas peur ? », nous voulions nous adresser à tout le monde. L'idée était de signifier notre volonté de sortir de nos bulles, de se rendre la vie plus légère, de retrouver le goût de la rencontre et d'éloigner nos angoisses tout en gardant les pieds sur terre. D'où ce thème ponctué d'un point d'interrogation », explicite Aline Brunwasser.

Manifestation grand public et littéraire, Le Livre à Metz décerne aussi quatre prix : le Prix Marianne, en partenariat avec la Chambre des Notaires de la Moselle, le Prix Graoully (le Prix Jeunesse) dont le jury a la particularité d'être composé d'enfants, le Prix Marguerite Puhl-Demange et, pour la 2e édition, le Prix Frontières – Léonora Miano décerné cette année à Mariette Navarro pour Ultramarins (Quidam, 2021).

Pour plus d'informations, rendez-vous sur : https://www.lelivreametz.com/

 

Les dernières
actualités