Congrès

350 participants au congrès de l’ADBU

Le Havre

350 participants au congrès de l’ADBU

La rencontre annuelle de l’association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation organisée au Havre du 18 au 20 septembre s’est penchée sur un nouvel enjeu pour les établissements : la gestion et la mise à disposition des données de la recherche.

J’achète l’article 1.5 €

Par Véronique Heurtematte ,
Créé le 23.09.2013 à 20h44

250 congressistes et une centaine d’exposants se sont retrouvés au Havre du 18 au 20 septembre pour le congrès annuel de l’association des directeurs et personnels de direction des bibliothèques universitaires et de la documentation (ADBU). Cette année, l’association avait choisi de réfléchir à un sujet encore émergent mais qui devrait prendre une importance croissante dans les années à venir : le rôle que les bibliothèques peuvent jouer dans le stockage et la mise à disposition des données de la recherche. « Ces données produites, de plus en plus souvent sous forme numérique,  au cours du processus de recherche sont considérées comme indispensables à la validation des résultats », souligne Thierry Fournier, organisateur de la journée d’étude.
 
 
Comme elle l’a fait pour les publications de la recherche financée sur des fonds publics, la commission européenne, qui a prévu de consacrer 70,2 millions d’euros à la recherche et l’innovation pour la période 2014-2020 dans le cadre d’un programme intitulé « Horizon 2020 », incite fortement au développement d’archives ouvertes, consultables par tous gratuitement, pour les données de la recherche.
 
En France, où la création de réservoirs de publications en open access est encore très partielle, la question de la  gestion des données de la recherche n’en est qu’à ses balbutiements. « L’open data est plus complexe à mettre en œuvre que l’open access pour les  publications en raison de la diversité des supports, de la nature des données et de questions juridiques », a indiqué Michel Marian, adjoint au chef du service de la coordination stratégiques et des territoires du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche, qui a annoncé officiellement la création de BSN 10, une nouvelle section qui sera chargée de la question des données de la recherche au sein du programme nationale « Bibliothèque scientifique numérique ».

Les dernières
actualités