International

Afghanistan : Khaled Hosseini appelle à la solidarité internationale

Khaled Hosseini - Photo UNHCR-BRIAN-SOKOL

Afghanistan : Khaled Hosseini appelle à la solidarité internationale

L'auteur des Cerfs-volants de Kaboul (Belfond) dit craindre une "crise humanitaire" après le retour des talibans au pouvoir.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
avec AFP,
Créé le 17.08.2021 à 18h24,
Mis à jour le 17.08.2021 à 19h00

L'écrivain Khaled Hosseini exhorte les États-Unis et la communauté internationale à soutenir les Afghans. L'auteur du roman Les cerfs-volants de Kaboul (Belfond), s'inquiète du sort de la population confrontée au retour des talibans. Le mouvement fondamentaliste armé a chassé du pouvoir le président Ashraf Ghani le dimanche 15 août.

"Les Afghans connaissent les talibans. Ils se souviennent de ce qui s'est passé la dernière fois qu'ils étaient au pouvoir et ils ont raison d'avoir peur" a déclaré sur la BBC l'Américano-afghan. Au pouvoir de 1996 à 2001, les talibans avaient contraint la population à des "excès" et des "restrictions draconiennes" estime Khaled Hosseini.

L'auteur qui a fui aux États-Unis après l'invasion soviétique en 1980 espère que la communauté internationale exerce une pression sur le groupe religieux pour qu'ils n'appliquent pas "la violence de manière punitive sur les citoyens afghans, et qu'ils respectent les droits humains, en particulier ceux des femmes et des filles." Il a également demandé sur Twitter aux États-Unis d'accepter des réfugiés afghans tout en s'interrogeant sur l'utilité des 20 ans d'intervention américaine qui a pris fin cette année.



La "réalité très peu enviable" à laquelle sont désormais confrontés ses compatriotes est qu'ils vont désormais "vivre sous un régime qui s'est avéré extrêmement brutal lorsqu'il était en place dans les années 1990", a-t-il ajouté. Le romancier de 56 ans qui dirige une fondation d'aide à l'Afghanistan dit craindre une "crise humanitaire".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités