Amazon s'envoie en l'air | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 14.03.2016 à 12h26 (mis à jour le 14.03.2016 à 15h14) E-Commerce

Amazon s'envoie en l'air

Amazon part à la conquête du ciel. - Photo DR

Toujours plus haut: après les drones, encore en développement, Amazon veut conquérir le ciel en louant 20 Boeing à un spécialiste du transport cargo, qui pourrait devenir à terme une filiale du cybermarchand. Objectif: ne plus dépendre des transporteurs comme FedEx pour livrer ses produits.

Amazon a annoncé le 9 mars qu'il allait louer 20 Boeing de type 767 entièrement dédié au transport de fret. Le géant du commerce en ligne veut ainsi réduire ses coûts de transport en lançant ses propres lignes cargo pour le compte d'Amazon Fulfillment Services, qui seront opérées par les compagnies Air Transport Services Group (ATSG), et ses filiales ABX Air et Air Transport International. 

Pour l'instant, le bail de location est limité à une durée d'exploitation de 5 à 7 ans et ne comprend que des vols intérieurs américains. Mais l'accord prévoit également qu'Amazon puisse prendre 19,9% du capital d'ATSG d'ici cinq ans. Le cybermarchand n'aurait ainsi plus besoin de passer par UPS ou FedEx pour acheminer ses colis. 

La livraison de ses produits est l'un des enjeux principaux de la stratégie d'Amazon. Le groupe développe un prototype de drone capable de porter des paquets de 2 kilos pour des livraisons en une demi-heure. Au Royaume Uni, l'entreprise de Seattle a acquis une participation minoritaire dans le livreur de colis Yodel. Et en France, le groupe doit acquérir la totalité de Colis Privé, afin de devenir compétitif sur le "dernier kilomètre" face à La Poste.
close

S’abonner à #La Lettre