Amazon va s'installer près de Nîmes | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 22.11.2019 à 16h19 (mis à jour le 22.11.2019 à 18h44) Logistique

Amazon va s'installer près de Nîmes

Le centre d’expédition de Lauwin-Planque est le plus grand de France, avec une surface de 90 000 m2. - Photo OLIVIER DION

Le Préfet du Gard a donné son autorisation pour qu'Amazon puisse ouvrir un centre de tri de colis, promettant 150 à 200 emplois à la clé, alors que le député Mounir Mahjoubi vient de publier une note où il accuse le groupe de Jeff Bezos d'avoir tué 7900 emplois en 2018.

A la veille du Black friday, le préfet du Gard Didier Lauga a confirmé auprès du quotidien Midi Libre qu'Amazon aller installer un centre de tri entre Nîmes et Avignon, sur un terrain à Fournès. Géographiquement parfaitement sité au carrefour de deux autoroutes (vers Montpellier, Toulouse et Barcelone d'un côté, Marseille, Nice et Avignon de l'autre), l'aménagement du site a été autorisée par l'Etat le 14 novembre.

Le centre de tri s'étendra sur près de 14 hectares avec un bâtiment de près de 39000 m2, et un parking poids lourds de 129 places. Le Préfet justifie cette accord par a perspective de croissance: "Il ne fait aucun doute qu’on n’aura plus dans le Gard des projets aussi importants que ça. Argan travaille pour Amazon afin de sortir de terre l’une des trois plus importantes zones logistiques d’Europe du groupe avec 150 à 200 emplois à la clé" explique-t-il au quotidien.

Amazon aurait fait perdre 7900 emplois en france en 2018

Cette promesse d'embauches est contestable si on en croit une note d'analyse publiée aujourd'hui par Mounir Mahjoubi, ancien secrétaire d'Etat au Numérique et député LREM, qui estime que le groupe de Jeff Bezos a détruit 7900 emplois en France l'an dernier, "en déduisant les embauches d'Amazon et des vendeurs tiers (12337 emplois créés) aux suppressions d'emplois dans le commerce physique à cause des activités du site d'achat (20239 emplois perdus)". Il dénonce également des pratiques managériales contestables et une productivité trop élevée qui pèse sur les salariés, qui seront remplacés, selon lui, à court terme, par des machines autonomes.

Des recours sont attendus et des citoyens commencent déjà à s'opposer à cette nouvelle implantation, notamment à cause de l'impact environnemental et l'artificialisation des sols.

Amazon dispose de plusieurs centres logistiques en France à Saran (Loiret), Montélimar (Drôme), Sevrey (Saône et loire), Lawin-Planque (Nord), Boves (Somme), Senlis (Oise), et depuis un mois à Brétigny sur Orge (Ile-de-france).


 
close

S’abonner à #La Lettre