Bibliographie

Annie Ernaux racontée en 6 livres

Annie Ernaux racontée en 6 livres

Annie Ernaux obtient le prix Renaudot en 1984 - Photo by Pierre GUILLAUD / AFP

Annie Ernaux racontée en 6 livres

L'auteure, sa démarche artistique et son imaginaire, ont déjà fait l'objet de plusieurs ouvrages. Au lendemain de son prix Nobel de littérature, Livres Hebdo vous propose d'en découvrir quelques-uns. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Léon Cattan ,
Créé le 07.10.2022 à 12h10

  • Annie Ernaux, dir. par Pierre-Louis Fort (Herne, 2022) 

Mêlant des regards critiques et des interventions d'écrivains ou d'artistes, ce cahier explore les enjeux sociologiques, historiques et psychanalytiques de l'oeuvre d'Annie Ernaux, de même que sa sensibilité intime. Avec de nombreux textes ou extraits de textes inédits, notamment issus du journal intime de l'écrivaine.

  • Annie Ernaux : le temps de la mémoire : actes du colloque de Cerisy, 6-13 juillet 2012, dir. par Francine Best, Bruno Blanckeman & Francine Dugast-Portes (Stock, 2014)

Des contributions interdisciplinaires (littérature, philosophie, histoire, esthétique, sociologie) sur les thématiques du temps et de la mémoire dans l'oeuvre d'A. Ernaux : évolutions des groupes sociaux, humiliation, problèmes de hiérarchies culturelles, constitution d'une mémoire des femmes, etc. Chaque article est suivi d'une discussion critique avec l'auteure.

  • Annie Ernaux : se mettre en gage pour dire le monde de Thomas Hunkeler et Marc-Henry Soulet (MetisPresses, 2012)

Ces études examinent le substrat sociologique de l'oeuvre littéraire d'A. Ernaux et proposent des approches pluridisciplinaires, confrontant les méthodes et les savoirs sociologiques à l'analyse littéraire.

  • Annie Ernaux : se perdre dans l'écriture de soi, dir. par Danielle Bajomée & Juliette Dor (Klincksieck, 2011)

Présentées lors d'une journée consacrée à la romancière française à l'Université de Liège, ces contributions esquissent des lignes de force autour d'un imaginaire entre dépossession et accumulation, interrogent les passages du passé dans des moments ressuscités et des évocations du jamais plus, pointent la force du social dans l'intime et le personnel.

  • Annie Ernaux, une poétique de la transgression d'Elise Hugheny-Léger (P. Lang, 2009)

L'étude examine, à travers les écrits journalistiques, les oeuvres semi-autobiographiques et les entretiens de A. Ernaux, les différentes facettes de la remise en question des frontières, que ce soit entre je et les autres, entre genres, classes sociales, codes culturels, ainsi que les dimensions transgressives dans les procédés et stratégies narratives utilisées par l'écrivaine.

  • Annie Ernaux, à la première personne : essai de Lyn Thomastrad. par Dolly Marquet (Stock, 2005)

Etudie l'oeuvre d'Annie Ernaux, son évolution, ses grands thèmes, sa dimension autobiographique, sa réception par les lecteurs à travers leurs lettres et par les universitaires et les journalistes français.

 

Les dernières
actualités