Arnaud Nourry rend hommage à Uderzo: "Merci Maestro!" | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 24.03.2020 à 13h32 (mis à jour le 24.03.2020 à 18h36) Bande dessinée

Arnaud Nourry rend hommage à Uderzo: "Merci Maestro!"

Arnaud Nourry - Photo OLIVIER CORSAN

La disparition d'Albert Uderzo, annoncée ce matin, a secoué les équipes d'Hachette Livre. "Albert Uderzo est entré dans l’histoire des arts comme un des plus grands génies que la France ait porté, et restera dans nos cœurs à jamais", rappelle Arnaud Nourry, P-DG du groupe.

"C’est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès d’Albert Uderzo, le cocréateur d’Astérix avec René Goscinny". Arnaud Nourry, P-DG du Groupe Hachette Livre, rend ainsi hommage au dessinateur dans un communiqué. "Albert Uderzo est entré dans l’histoire des arts comme un des plus grands génies que la France ait portés, et restera dans nos cœurs à jamais", affirme-t-il, le saluant par un "Merci Maestro !"

"Depuis plus de soixante ans, Astérix a suscité chez des millions de lecteurs à travers le monde, page après page, et à chaque relecture, un plaisir et une joie profonde. Devenu un véritable mythe, le petit Gaulois fait aujourd’hui partie du patrimoine littéraire et artistique universel, et continuera longtemps encore de porter ses valeurs de tolérance et de résistance dans ses aventures", ajoute-t-il.

Un homme d'exception

Hachette a repris les éditions Albert-René en 2008, une pépite lui assurant à chaque parution la vente de cinq millions d'exemplaires dans le monde. "Nous lui sommes infiniment reconnaissants de la confiance qu'il nous a accordée en nous confiant la destinée de son personnage et avons aujourd'hui un immense sentiment de devoir et de responsabilité", explique le patron du plus important groupe éditorial français.

"Au-delà de l’immense artiste qu’il était, nous perdons un homme d’exception, que chérissaient tous ceux qui avaient eu la chance de le rencontrer. Sur un plan plus personnel, j’appréciais son humanité, ses intuitions solides et son application à garder la tête sur les épaules malgré le succès le plus phénoménal de l’édition française", rappelle Arnaud Nourry.
close

S’abonner à #La Lettre