Série animée

Astérix retrouve Alain Chabat pour Netflix

Extrait du Combat des chefs - Photo ALBERT-RENÉ

Astérix retrouve Alain Chabat pour Netflix

La série animée en 3D sera diffusée en 2023.

Par Vincy Thomas,
Créé le 02.03.2021 à 21h09,
Mis à jour le 03.03.2021 à 03h34

Avec un suffixe en "ix", il était logique que Netflix s'intéresse à Astérix. Le héros gaulois le plus connu dans le monde, dont les aventures sont publiées chez les éditions Albert René (Hachette), va connaître une nouvelle déclinaison en série animée. Le Parisien a eu l'exclusivité de l'annonce, en attendant une communication officielle.

Cerise sur le sanglier, c'est Alain Chabat, déjà réalisateur d'Astérix: Mission Cléopâtre, jugé comme la meilleure adaptation cinématographique de la bande dessinée (et la plus populaire avec 14 millions d'entrées), qui sera aux manettes de cette série animée, une première pour l'ex-Nuls. Ce sera la première série animée avec les irréductibles Gaulois réalisée en 3D. Elle sera basée sur le septième album Le combat des chefs, imaginé par René Goscinny et Albert Uderzo et publié en 1966.

Une visibilité mondiale

La diffusion n'est pas attendue avant 2023 sur la plateforme, et devrait étendre le lectorat de la BD francophone la plus lue dans le monde sur les marchés internationaux (385 millions d'albums vendus en 111 langues), et notamment en Asie et aux Etats-Unis, où il est moins populaire. Dans le quotidien régional, Céleste Surugue, directeur général des éditions Albert René explique: "Ce projet représente une opportunité unique de faire découvrir ou redécouvrir l'univers d'Astérix à plus de 200 millions d'abonnés Netflix dans plus de 190 pays, et toucher une nouvelle génération de spectateurs ! Cela va aussi contribuer à renforcer le rayonnement international de cette figure mythique de la culture populaire française qu'est Astérix."

Le Combat des chefs raconte le défi lancé par Aplubégalix, chef de village gallo-romain au mieux avec l'ennemi, à Abraracourcix, chef du célèbre village résistant. Le druide Panoramix est enlevé, afin de rendre impuissant le Chef gaulois, mais, en voulant le sauver, Obélix le rend amnésique et cinglé. Aplubégalix prend l'avantage en étant plus fort qu'Abraracourcix... Et le village gaulois est sur le point d'être conquis par l'Empire romain.

Notons que dans cet album, un certain Marsupilamix fait son apparition, hommage à l'animal de Franquin, adapté au cinéma par... Alain Chabat.
Quod erat demonstrandum.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités