International

Aux États-Unis, la progression des librairies consacrées à la romance

De la romance jusqu'au bout des doigts. - Photo Olivier Dion

Aux États-Unis, la progression des librairies consacrées à la romance

Le journal britannique The Guardian observe l'augmentation aux Etats-Unis du nombre de librairies réservées à la romance sous toutes ses formes. Une frénésie littéraire dont les effets se manifestent également en France. 

J’achète l’article 1.5 €

Par Léon Cattan ,
Créé le 19.02.2024 à 15h59

Déjà omniprésente en librairie, la romance, qu’elle soit new, dark ou conventionnelle, dispose désormais de ses propres points de vente aux États-Unis. Et elle ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. C’est ce que rapporte la journaliste Lois Beckett dans un article du Guardian : « Il y a cinq ans, il n’y en avait qu’une. Maintenant, les librairies spécialisées dans la romance sont partout – et entendent défaire une honte générationnelle. » En 2023, au moins neuf nouvelles enseignes ont ouvert leurs portes dans différents États. Trois autres ont été inaugurées en ce début d’année, et une quatrième a été annoncée à Portland, dans l'Oregon.

Guardian
Un article du Guardian explore le nouveau marché des librairies spécialisées dans la romance- Photo THE GUARDIAN

La romance a aussi ses adeptes en France 

Le phénomène n’a rien de surprenant compte tenu de l’ascension fulgurante dont le genre littéraire a récemment bénéficié. Les ventes annuelles de romances ont doublé ces trois dernières années sur le continent américain, passant de 18 millions en 2020 à 36 millions en 2023. À l’origine de ce constat chiffré, l’institut Circana a rapproché cette augmentation avec l’impact des réseaux sociaux, et notamment de TikTok. Les différentes communautés Booktok auraient permis, selon les libraires cités par Lois Beckett, de déstigmatiser un type de littérature souvent dévalorisé ou tourné au ridicule. « La nouvelle génération est plus ouverte, audacieuse et prête à assumer sa vulnérabilité », explique l’une d’entre elles. « Je pense que cela encourage les générations précédentes à aimer ces livres sans se cacher. » La tendance a également déferlé au Canada et en Australie. 

En France, où la romance est un genre qui « ne connaît pas la crise », on ne trouve pour le moment qu'une seule librairie similaire : la toulousaine Comptoir du Rêve, première enseigne consacrée à la romantasy. À Paris, un pop-up store promettant une expérience immersive dans Lakestone, roman de Sarah Rivens tiré à 100 000 exemplaires, a également accompagné le lancement du premier tome au début de l'année. Forte de plusieurs figures de proue locales comme Sarah Rivens, qui fut d'abord révélée par Wattpad, ou l'autrice à succès Morgane Moncomble, la romance française bénéficie aussi de l'implication d'éditeurs comme Hugo Publishing et Hlab, ainsi que de plusieurs festivals francophones (Festival New Romance, Romance Fever...). 

Les dernières
actualités