Grand prix Livres Hebdo des librairies

Ayla Saura et Solveig Touzé : Les reines de la communication

Ayla Saura et Solveig Touzé,
La Nuit des temps, à Rennes. - Photo JULIEN SAURA

Ayla Saura et Solveig Touzé : Les reines de la communication

Les deux libraires de Rennes ont été choisies par les lecteurs de Livres Hebdo comme « Libraires de l'année ».

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécile Charonnat,
Créé le 08.10.2021 à 09h00,
Mis à jour le 08.10.2021 à 09h30

À la tête de l'une des premières librairies à forte coloration féministe et écologique, La Nuit des temps à Rennes, et maîtrisant toutes les arcanes de la communication, Solveig Touzé et Ayla Saura ont remporté haut la main les suffrages des lecteurs de Livres Hebdo chargés d'élire, pour la deuxième année, le ou la libraire de l'année.
 

La nuit des Temps en 5 dates

1989

Naissance de Ayla Saura

1990

Naissance de Solveig Touzé

2011

Rencontre chez Coiffard en apprentissage

Ébauche du projet de librairie

2017

Ouverture de La Nuit des temps

2019

Embauche du premier salarié


Une telle récompense n'étonnera pas ceux qui suivent les deux associées depuis leurs débuts. En apprentissage la même année chez Coiffard à Nantes, elles se retrouvent très vite autour de leur intérêt commun pour le féminisme et l'écologie et évoquent déjà le projet de monter une librairie. Si, à l'issue de leurs années de formation, chacune part de son côté pour parfaire son expérience - Solveig à Vienne chez Lucioles puis à Rennes chez Le Failler, Ayla à La Nouvelle libraire sétoise à Sète et chez Fontaine à Paris -, elles ne perdent jamais le contact. En 2016, l'envie de créer des emplois durables conjuguée à celle de revenir dans l'Ouest les pousse à explorer les opportunités à Rennes.

La Nuit des temps
a ouvert en 2017. - Photo © JULIEN SAURA

Une étude de marché conforte leur intuition mais elles se retrouvent très vite confrontées à des déboires dans la recherche de local qu'elles compensent grâce à une communication dynamique et efficace, notamment sur les réseaux sociaux. Pour célébrer leur ouverture, en 2017, elles reçoivent successivement Miguel Bonnefoy, Caroline Laurent et Gilles Marchand. Ce précieux savoir-faire, qui a contribué à asseoir la réputation et le chiffre d'affaires de La Nuit des temps (700 000 euros au dernier exercice), est démultiplié pendant les différents confinements et tout au long de la crise sanitaire. En novembre 2020, elles présentent ainsi quotidiennement sur leurs réseaux sociaux une sélection d'ouvrages sur des thèmes définis permettant à leurs clients d'appréhender la profondeur et la largeur de leurs fonds.

 
Les clients apprécient
la profondeur et la largeur
du fonds. - Photo © JULIEN SAURA

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités