Librairie

Barnes & Noble veut donner plus d'indépendance aux libraires

James Daunt a été nommé à la tête de Barnes and Noble en juillet.

Barnes & Noble veut donner plus d'indépendance aux libraires

James Daunt, nouveau P-DG de Barnes & Noble, la plus grosse chaîne de librairies aux Etats-Unis, a précisé sa stratégie pour l'enseigne. Il souhaite faire appel aux libraires pour redynamiser son groupe.
 

J’achète l’article 1.50 €

Par Alexiane Guchereau,
avec Publisher's Weekly via PubMagNet,
Créé le 26.09.2019 à 17h23,
Mis à jour le 26.09.2019 à 18h00

Le nouveau P-DG de Barnes & Noble, James Daunt, a dévoilé dans une interview sa volonté de redynamiser l'entreprise, rapporte Publishers Weekly. L'homme d'affaires s'est dit "convaincu" que le sauvetage de l'enseigne sera mené par ses libraires. "Le libraire du Dakota du Nord sait mieux ce qu'un client veut que le libraire de New York", a déclaré le nouveau dirigeant.

Ainsi, les achats de livres se feront toujours depuis New York mais les gérants des librairies seront libres de les exposer où ils veulent et en quantité voulue. Compte tenu de cette nouvelle philosophie, les gérants de magasins se verront confier davantage de responsabilités quant au rendement de leurs magasins.

James Daunt a reconnu que le changement entraînera de manière presque certaine une baisse des ventes dans quelques magasins, mais il s'est dit "confiant" dans l'idée que les libraires de Barnes & Noble ont la capacité de créer des magasins prospères.

Rénover les boutiques

L'homme d'affaires souhaite en priorité se concentrer sur la rénovation des boutiques de la chaîne. "Les libraires professionnels sont les mieux placés pour créer des librairies attrayantes et efficaces, a déclaré le responsable. Si vous améliorez les magasins, tout le reste suivra."

Il ne voit aucun inconvénient à ce que les boutiques proposent également un espace papeterie. En révélant sa nouvelle stratégie pour sauver la plus grande chaîne de librairie américaine, James Daunt renouvelle son attachement à l'esprit d'indépendant qu'il voulait déjà accorder à Waterstones, dont il est P-DG depuis 2011.

James Daunt à la tête d'un empire

Confrontée à la crise économique puis à la concurrence croissante d'Amazon, Barnes & Noble a fait face à des problématiques internes qui ont abouti au licenciement de son PDG, Demos Parneros. En juin dernier, la plus grande librairie américaine a annoncé le rachat de la chaîne par Elliott Management pour 683 millions de dollars, un an après que le fond d'investissement a gobé Waterstones, dirigé par James Daunt. La nomination du PDG de Waterstones à la tête de Barnes & Noble a été annoncée en juillet.

 





Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités