Proclamation

Beata Umubyeyi Mairesse, lauréate du prix des Cinq continents de la francophonie 2020

Beata Umubyeyi Mairesse - Photo DR

Beata Umubyeyi Mairesse, lauréate du prix des Cinq continents de la francophonie 2020

L'écrivaine a été récompensée pour son premier roman, Tous tes enfants dispersés, paru chez Autrement.

Par Isabel Contreras,
Créé le 27.01.2021 à 17h35,
Mis à jour le 28.01.2021 à 11h14

Le jury du prix des Cinq continents 2020 a distingué, mercredi 27 janvier, Beata Umubyeyi Mairesse pour son premier roman, Tous tes enfants dispersés, paru en août 2019 chez Autrement.

Cette écrivaine franco-rwandaise met en scène les relations d'une famille brisée par la guerre. "Ode à la transmission, à la pulsion de vie, ce roman d’une grande émotion contenue porte les voix de trois générations dans la mémoire des années génocidaires afin de retrouver un sens de la vie, note le jury présidé par Paula Jacques. Il y est question des retrouvailles douces-amères entre une vieille mère et sa fille qui avait pu échapper au génocide du Rwanda, occasion d’une évocation à la fois historique et intime de ces années cauchemardesques dont nous garderons mémoire grâce aux témoignages des poètes et des justes ».

Le livre sortira en poche chez J'ai lu le 10 février.

Le jury a également attribué une mention spéciale à Paul Kawczak pour Ténèbre, paru en janvier 2020 chez La Peuplade. "Un texte puissant, décalé à souhait", note-t-il.
 
Beata Umubyeyi Mairesse recevra 15000 euros et Paul Kawczak, 5000 euros. Créé en 2001, le Prix des cinq continents, "permet de mettre en lumière des talents littéraires reflétant l’expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents", indique l'organisation.

Présidé par Paula Jacques, le jury réunit Jean-Marie Gustave Le Clézio, Lise Bissonnette, Ananda Devi, Hubert Haddad, Monique Ilboudo, Vénus Khoury-Ghata, Liliana Lazar, Wilfried N’Sondé, René de Obaldia, Lyonel Trouillot, Abdourahman Waberi, Jun Xu et Gilles Jobidon, lauréat du prix en 2019.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités