Bibliothèques

Bibliothèques : le palmarès des prêts en 2019

La médiathèque l'Echo, au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne). - Photo OLIVIER DION

Bibliothèques : le palmarès des prêts en 2019

Réalisé sur un échantillon de 169 établissements, le baromètre annuel ministère de la Culture/Livres Hebdo 2020 des prêts et des acquisitions dévoile une belle hausse du nombre des emprunts de livres et une augmentation des achats.

J’achète l’article 4.5 €

Par Mylène Moulin,
Créé le 05.06.2020 à 00h00,
Mis à jour le 05.06.2020 à 08h12

De la vitalité et de la diversité pour le livre dans les établissements de lecture publique français ! C'est le constat qui ressort de l'analyse du baromètre annuel ministère de la Culture/Livres Hebdo 2020 des prêts et des acquisitions des bibliothèques, portant sur les données d'activité de 2019. Cette étude porte sur un périmètre d'analyse presque semblable à l'année précédente (169 bibliothèques, contre 170 en 2018, desservant un nombre équivalent d'habitants, près de 4,5 millions). Le nombre de prêts pris en compte a en revanche sensiblement augmenté (14,5 millions de prêts en 2019, contre 13,5 millions en 2018). Le nombre d'acquisitions progresse également, à 475 000 l'an dernier après 459 000 en 2018.

La BD gagne du terrain

Les 14,5 millions de prêts enregistrés portent sur 550 500 ISBN différents, illustrant la dispersion des prêts sur un grand nombre de références. Tout comme en 2018, les dix œuvres les plus empruntées ne représentent que 0,2 % des prêts. La répartition des prêts par catégories éditoriales s'apparente à celle des années précédentes : en tête, la jeunesse avec 39 % de l'ensemble des prêts, suivie de la bande dessinée tout public (30 %), de la fiction adulte (21 %) et des documentaires adulte (11 %). En retour, la fiction adulte prédomine parmi les dix ouvrages les plus empruntés avec 59 % des prêts, alors que les livres jeunesse (hors BD) n'apparaissent pas, de même que les documentaires adulte. Sur les cent titres les plus empruntés, la fiction représente encore 34 % et la jeunesse seulement 15 %. La bande dessinée, elle, gagne du terrain, avec 51 % des emprunts contre 44 % en 2018.

Le baromètre des acquisitions montre une forte adéquation entre les pratiques des emprunteurs et l'offre des bibliothèques. Les acquisitions sont d'une grande diversité et les cent titres les plus achetés ne représentant que 5 % de l'ensemble des acquisitions. Si le poids des bandes dessinées reste moins important que parmi les emprunts, la part des documentaires est plus forte dans les achats que dans les prêts. La tendance globale est stable, et les achats sont cette année encore constitués de 37 % d'ouvrages jeunesse, 25 % de fiction adulte, 19 % de BD tout public et 19 % de documentaires adulte. Si on observe uniquement les titres les plus achetés, comme pour les emprunts, le poids de la fiction adulte ne cesse d'augmenter. Celle-ci représente en effet 100 % des dix titres les plus acquis, et désormais 90 % des cent références les plus achetées.

La fiction adulte en tête des achats

Comme depuis plusieurs années, les acquisitions portent en majorité sur des titres récents. 48 % des titres achetés en 2019 ont été publiés la même année, et 22 % en 2018. Pour la fiction adulte, 78 % des ouvrages sont parus en 2018 ou 2019. Du côté des prêts, en revanche, seuls 5 % des titres ont été publiés en 2019, et 10 %, en 2018. Le poids du fonds y est donc plus important et particulièrement en jeunesse, où 29 % des titres empruntés datent de 2000 à 2009. Parmi les documentaires adulte, 73 % des références sont parues avant 2017. Une tendance qui s'explique par la volonté des établissements de se positionner comme lieu ressource en matière de documentation. Comme pour les emprunts, le poids des nouveautés est plus fort dans les acquisitions de fiction adulte que pour les documentaires, la BD et la littérature jeunesse.

Les distinctions entre le palmarès des prêts et le classement GFK/Livres Hebdo des meilleures ventes ont plutôt tendance à s'accroître d'une année sur l'autre. 29 des 50 titres les plus vendus en 2018 figurent dans le baromètre des prêts et des acquisitions de l'année 2019. Mais cette proportion était plus forte un an plus tôt : 41 des 50 titres les plus vendus en 2017 figuraient alors dans le baromètre des prêts. 

Les 25 auteurs les plus prêtés

Répartition des prêts et des achats de livres

Méthodologie

Le baromètre annuel ministère de la Culture/Livres Hebdo des prêts et des acquisitions dans les bibliothèques de lecture publique a été réalisé, pour l'année 2019, à partir d'un échantillon représentatif de 169 bibliothèques désservant près de 4 millions d'habitants, et qui ont réalisé dans l'année 14,5 millions de prêts et 475 000 acquisitions. Pour cette édition, l'analyse a porté sur 74 % de l'ensemble des prêts soit 10,65 millions d'enregistrements, et sur les ISBN ayant donné lieu à au moins trois acquisitions, soit 82 % du total des ISBN acquis. La transmission des données de la majorité des bibliothèques de l'échantillon 2019 a été réalisée dans le cadre d'un partenariat entre le prestataire du baromètre TMO Régions et la société C3rb Informatique. Une collaboration menée depuis 2017 avec le Département des méta-données de la Bibliothèque nationale de France (BNF) a contribué à améliorer le traitement des données visant à passer au niveau de l'œuvre et non de l'exemplaire.

Fiction adulte : Effet auteur

J'ai dû rêver trop fort - Photo DR

La fiction adulte reste, parmi les prêts, la catégorie la plus en phase avec l'actualité éditoriale. 13 des 50 titres du palmarès Ministère de la Culture/Livres Hebdo 2020 ont été publiés en 2019 et 25 en 2018. L'effet auteur persiste. La majorité des prêts se concentrent sur quelques noms même si on remarque pour 2019 un peu plus de diversité que l'année précédente. Michel Bussi, qui décroche la première place avec J'ai dû rêver trop fort, apparaît 5 fois dans le top. On y retrouve aussi sans surprise Guillaume Musso, Marc Lévy ou encore Agnès Martin-Lugand, habitués de nos classements de meilleures ventes. Parmi les acquisitions, les nouveautés l'emportent haut la main puisque la totalité des 50 livres les plus achetés en 2019 ont été publiés la même année. 

Fiction adulte : L'avis des pros

Equipe de la médiathèque La Passerelle, Bourg-les-Valence - Photo DR

Equipe de la médiathèque La Passerelle, Bourg-lès-Valence (26)

« Nous sommes assez émerveillés par ce classement pointu. Chez nous, Michel Bussi est aussi très populaire, comme Michel Houellebecq ou Sylvain Tesson. Mais la littérature du terroir a aussi un vrai succès comme La promesse à Elise, de Christian Laborie ou Les années chantepleure, d'Yvette Frontenac. On note aussi une corrélation forte entre les lauréats du prix littéraire organisé chaque année dans les médiathèques de notre agglomération et nos statistiques de prêts de fiction adulte. Les 6 premiers de notre classement correspondent toujours aux 6 titres élus. Lauréat l'an dernier, Taqawan, d'Eric Plamondon, a circulé 86 fois en 2019. Nommé pour le prix 2020, Le dernier amour de Baba Dounia, d'Alina Bronsky, a déjà été emprunté 24 fois depuis janvier. »

Essais : Plus de nouveautés

La vie secrète des arbres_couv - Photo DR

Parmi les 50 ouvrages documentaires les plus prêtés, qui couvrent tout le champ de la non fiction (essais, ouvrages de référence, livres de cuisine, livres pratiques et guides de voyage) figurent 14 guides de voyage, plusieurs essais sur le zéro déchet et beaucoup de titres de développement personnel. La vie secrète des arbres et Le charme discret de l'intestin gardent la tête du classement, conservant respectivement les première et deuxième places acquises en 2018. Moins présentes parmi les emprunts que sur la catégorie fiction adulte, les nouveautés ont toutefois le vent en poupe dans le documentaire : 29 titres sur 50 ont été publiés en 2018 ou 2019. Le palmarès des acquisitions est en plus forte corrélation avec notre classement des meilleures ventes d'essais que l'an dernier avec 40 références communes, contre 32 un an plus tôt.

Essais : L'avis de la pro

Emilie Giuliano, bibliothèque de Bouc Bel Air. - Photo DR

Emilie Giuliano, bibliothèque de Bouc Bel Air

« Notre classement présente beaucoup de similitudes avec le palmarès national. Les mêmes thématiques ressortent. En tête des emprunts : Trois amis en quête de sagesse, de Christophe André. Au sein de notre bibliothèque, nous avons retravaillé notre rayon récits de voyages en faisant des achats qui ont payé et en donnant plus de visibilité à nos coups de cœur comme Julien Blanc-Gras. Nous avons aussi créé un rayon dédié à la parentalité qui fonctionne très bien avec des titres sur la pédagogie Montessori ou les troubles DYS. Et nous avons actualisé notre rayon nature et transition écologique avec des ouvrages sur des sujets à forte demande tel que le zéro déchet ou le jardinage. Le constat est sans appel : quand on achète des nouveautés, les gens les empruntent ! »

BD et mangas : Trois séries vedettes

Fairy Tail, vol. 59_couv - Photo DR

Observée depuis cinq ans, la concentration des prêts de BD autour d'un nombre réduit d'auteurs et de séries se confirme. Trois d'entre elles occupent les deux tiers du classement : Les Légendaires de Patrick Sobral (16 titres), Les Sisters de Christophe Cazenove et William Maury (13), et Lou ! de Julien Neel (6). Hiro Mashima s'impose en tête du podium 2019 avec le 59eFairy Tail. Aucun titre du palmarès n'a été publié en 2019 et seuls deux en 2018 : Astérix et la Transitalique, 26e, et Les Sisters, vol. 13, 39e. La grande majorité du palmarès est composée d'ouvrages édités il y a plus de 5 ans. Dès lors, seuls 2 BD figurent à la fois dans le palmarès des prêts et dans celui des meilleures ventes. Mais les nouveautés restent majoritaires parmi les acquisitions, qui permettent aux bibliothèques d'actualiser les séries de leur fonds.

BD et mangas : L'avis des pros

Aude Macé et Lara Schmidt, médiathèque de l'Orangerie, Claye-Souilly - Photo DR

Aude Macé et Lara Schmidt, de la média-thèque de l'Orangerie, Claye-Souilly

« A la médiathèque, ce sont les séries jeunesse qui sortent le plus et, différence avec le palmarès, ce sont les mangas qui trustent les meilleures places. Chi, une vie de chat et Dragon ball sont en tête chez nous, suivis de One piece et My hero academia. La première série de BD est Sisters, suivie de Game Over, talonné par la série manga Ki et Hi. Les Légendaires est également une valeur sûre et la série est régulièrement demandée par nos jeunes lecteurs. L'auteure la plus représentée dans les emprunts des adultes est Pénélope Bagieu avec les 2 tomes de Culottées et California Dreamin. Le classement des acquisitions fait écho à nos coups de cœur et aux auteurs que nous défendons lors de notre Fête du livre annuelle et auprès des scolaires. »

Jeunesse : Le fonds en forme

"Harry Potter à l'école des sorciers" de J. K. Rowling, Gallimard Jeunesse. - Photo GALLIMARD JEUNESSE

Hors de la série Max et Lili, de Dominique de Saint Mars, qui occuperait 47 places sur 50, le palmarès des prêts jeunesse reste emmené par le tome 1 de Harry Potter. La saga y apparaît encore 5 fois. La jeunesse n'échappe pas à l'effet séries. On retrouve au palmarès des auteurs à succès tel Jeff Kinney. Les héros préférés des petits, tel Loup d'Orianne Lallemand et Eléonore Thuilliery, sont aussi bien représentés. Cette catégorie demeure marquée par le fonds avec plusieurs titres publiés dans les années 1990 ou au début des années 2000 - on retrouve même au 9e rang un titre de 1950. Un seul titre date de 2018, La piscine, d'Antonin Louchard, deux de 2017 et quatre de 2016. Comme les emprunts, les achats jeunesse concernent d'abord les albums destinés aux tout-petits, les premières lectures et les romans pour adolescents. 

Jeunesse : L'avis de la pro

Lydie Reveilchien, réseau des bibliothèques de la Communauté de communes du Vexin-Normand - Photo DR

Lydie Reveilchien, réseau des bibliothèques de la Communauté de communes du Vexin-Normand

« En comparant le palmarès des emprunts sur nos 2 bibliothèques, nous rejoignons le classement national. Les livres les plus empruntés sont les bandes dessinées, talonnées par les albums. Les séries ont toujours beaucoup de succès. Parmi les livres les plus empruntés chez nous l'an dernier : La couleur des émotions (27 fois) et C'est un petit livre (24). Le documentaire le plus prêté de notre classement relève de la série Mes p'tites questions (Milan), et ce n'est pas Les pompiers, mais Le pot ! Nos acquisitions 2019 reflètent bien de même le classement national : 76 % de notre budget jeunesse est dépensé pour l'acquisition de fiction (romans, romans première lecture, albums, albums pour les tout-petits, BD et contes). »


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités