Grand prix Livres hebdo des librairies

Un tel foisonnement de projets reflète bien l'enthousiasme actuel autour de la librairie. Mais départager les 26 structures qui ont candidaté dans la catégorie création ou reprise du Grand prix Livres Hebdo des librairies s'est révélé finalement assez aisé. La solidité du dossier porté par Bisey, à Mulhouse, et l'engagement fort du repreneur souligné par certains membres du jury ont emporté assez rapidement les convictions.

Luc Widmaier. - Photo DR

Exemple de transmission sur la longueur, Bisey a été rachetée en juin 2019 par deux associés, Philippe Muller et Luc Widmaier. Tout jeune étudiant, ce dernier trouve dans la librairie institutionnelle et historique de Mulhouse son premier job avant de partir à Strasbourg poursuivre ses études et commencer sa vie professionnelle, d'abord chez Kléber puis à la direction d'Oberlin, une librairie papeterie également historique mais en difficultés au moment où il l'intègre. Fort de ces expériences « pas toujours rigolotes mais très formatrices », il revient à Mulhouse au milieu des années 2000 pour seconder Michel Bisey. Le petit-fils des fondateurs de la librairie la dirige depuis les années 1970 et a déjà la succession en ligne de mire.

Des travaux de rénovation et d'extension de la librairie devraient avoir lieu en 2022. - Photo DR

Mûri de longue date, le processus s'est réalisé sans douleur. L'activité n'a pas faibli et l'esprit de celui qui a piloté Bisey pendant 50 ans a pu être conservé tout comme l'ensemble du personnel. Et depuis deux ans, la vénérable centenaire prend des airs de jeunesse. La valorisation du travail sur le fonds éditorial doublée d'une restructuration de la communication a notamment permis de renforcer sa notoriété. Mais le plus gros des chantiers de Luc Widmaier reste à venir. Considérablement freinés par la Covid, les travaux de rénovation et d'extension de la librairie devraient avoir lieu en 2022 et offrir à Bisey un véritable visage de jeune fille.

 

L'avis du jury

Malgré l'attrait que peut représenter la nouveauté, le jury a eu à cœur de féliciter la qualité de la reprise de la librairie Bisey. La transmission de cette librairie indépendante de référence en plein cœur de Mulhouse s'est faite de manière exemplaire, en parfaite intelligence et dans un respect sans faille. Ce qui a permis de poursuivre le travail exigeant qui s'y fait depuis plus de 100 ans, de conserver l'ensemble des salariés et de préserver les habitudes des lecteurs. Mais également de mettre en lumière les aspects à améliorer et, avec passion, les différents rêves à réaliser. Le maître-mot de cette reprise est le temps : celui de la réflexion, des échanges avec les différents partenaires et institutions sans oublier les quinze ans de codirection de l'établissement de Luc Widmaier qui rendent possible une connaissance très précise des rouages de cette grosse machine. Préserver une librairie existante, c'est reconnaître le travail accompli par les prédécesseurs et assurer la préservation d'un maillage sur un territoire. C'est aussi respecter l'histoire d'un lieu emblématique du grand sud Alsace avec l'espoir de prolonger encore pour au moins cent ans la qualité du travail qui s'y exerce.

Commentaires (1)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous
p

Fabienne

il y a 1 mois à 12 h 38

En tant que conservateur de la BU je fus client de Bisey. Estime et amitié pour cette délicieuse librairie. Félicitations pour la transmission de ce patrimoine. Louis Klee, conservateur général e.r.


On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités