Bruxelles: le musée du Chat de Geluck décalé à 2023 | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, avec AFP, le 23.11.2018 à 16h16 (mis à jour le 26.11.2018 à 09h29) Belgique

Bruxelles: le musée du Chat de Geluck décalé à 2023

Le Chat - Photo GELUCK/CASTERMAN

Le dessinateur belge Philippe Geluck a présenté, jeudi 22 novembre, son projet de musée du Chat, dont les travaux débuteront en 2020 dans le centre historique.

Le futur musée consacré au personnage du Chat et au dessin d’humour à Bruxelles est "un rêve d'enfant" pour Philippe Geluck. Annoncé par le dessinateur belge en 2015 pour une inauguration en 2019, le projet ne verra finalement le jour qu'en 2023. Jeudi 22 novembre, l'auteur et le ministre-président de la région, Rudi Vervoort, ont signé la convention de partenariat qui doit donner naissance au projet estimé à 16 millions d'euros, selon un communiqué de la région.
 
Situé en plein centre historique de la capitale belge, le musée ouvrira dans un immeuble de 4000m2 conçu par l’architecte belge Pierre Hebbelinck et dont la construction, à partir de 2020, sera financée par la région Bruxelles-Capitale. Le futur musée comportera trois sections principales: la première consacrée aux 40 ans de vie du Chat tandis que les deux autres accueilleront des expositions temporaires en hommage aux artistes – peintres, plasticiens et dessinateurs – admirés par Philippe Geluck. Le créateur du Chat souhaite notamment mettre en lumière les œuvres du dessinateur américain Gary Larson, des Français Sempé et Siné ou encore des Belges Kroll et De Moor. Il s’est également engagé à financer une partie des aménagements intérieurs à hauteur de 4,5 millions d’euros, collectés auprès de sponsors et de mécènes, ainsi qu’à faire don de certains de ses tableaux, sculptures et dessins pour constituer les collections.
 
Depuis 1983, les réflexions humoristiques du Chat ont illustré 21 albums et 6 best-of publiés chez Casterman avec environ 14 millions d’exemplaires vendus. Le 31 octobre, l’éditeur publiait le best-of Le Chat pète le feu en même temps que le recueil de textes et de dessins Geluck pète les plombs.
close

S’abonner à #La Lettre