Edition

Chez Bartillat, plus de 20 ans de "timeless classicism"

Constance de Bartillat et Charles Ficat - Photo CHARLES FICAT

Chez Bartillat, plus de 20 ans de "timeless classicism"

Les éditions Bartillat, codirigées depuis plus de 20 ans par Constance de Bartillat et Charles Ficat, réimpriment leur catalogue général afin de réaffirmer leur ligne éditoriale : participer au débat littéraire à travers des thématiques intemporelles.

Par Isabel Contreras,
Créé le 22.11.2021 à 14h09,
Mis à jour le 22.11.2021 à 15h00

C'est un local en forme de triangle. Logé à l'angle des rues Crébillon et Condé, dans le sixième arrondissement parisien, le siège des éditions Bartillat est exigu à l'entrée et s'étend sur quelques dizaines de mètres carrés tapissés de livres jusqu'au plafond. Un joyeux bazard dans lequel les deux salariés de cette maison d'édition s'y retrouvent depuis plus de vingt ans : Constance de Bartillat et Charles Ficat.

Ce couple professionnel de choc, co-gestionnaires de cette maison de littérature générale diffusée et distribuée par Interforum, viennent de réimprimer leur catalogue général, composé d'environ 500 ouvrages. "Nous publions entre 20 et 25 nouveautés par an mais plus de la moitié de notre chiffre d'affaires provient du fonds", explique Charles Ficat. Et pour cause, Bartillat publie, entre autres, les récits autobiographiques et articles d'Edward Limonov. Parmi ses meilleures ventes, L'origine du monde : Histoire d'un tableau de Gustave Courbet de Thierry Savatier, initialement publié en 2007, a dépassé les 10000 exemplaires et fait l'objet de quatre couvertures. Mais aussi Faust de Goethe. L'éditeur a accompagné ce classique d'un grand apparat critiques "où l'on essaie d'ouvrir des perspectives d'interprétation contemporaines afin d'inscrire les textes dans les débats qui agitent dès nos jours nos sociétés", poursuit Charles Ficat. Ainsi, les titres qui ont permis à ce couple d'éditeurs de traverser sans difficultés la pandémie de Covid-19 sont un classique, Histoire de l’Art d’Élie Faure et un recueil d’inédits politiques de Stefan Zweig : l’Esprit européen en exil 1933-1942.

C'est du "timeless classicism", aiment dire Constance Bartillat et Charles Ficat. "Ou de l'édition durable", indique encore l'éditrice. Ils défendent en ce moment un Dictionnaire Cervantès de Jean Canavaggio où l'auteur pointe la fascination que l'écrivain espagnol continue d'exercer, plus de quatre siècles après sa mort, à travers sa réception littéraire, artistique et cinématographique. Mais aussi Sorcières, histoire d’une persécution de Patrick Ravignant ou Chats d’artistes de Bertrand Meyer-Stabley et Anne Davis. Présente également en littérature, la maison a inscrit l'un de leurs auteurs de la rentrée littéraire, Jean de Boishue, dans la première sélection du Grand prix du roman de l'Académie française 2021. Et en 2019, leur auteur Noël Herpe avait failli remporter le prix Décembre.

En 2020, le chiffre d'affaires de Bartillat s'est élevé à 392 000 euros.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités