Faits divers

Chine: un écrivain criminel condamné à mort

Liu Yongbiao a été arrêté en août 2017 pour un quadruple meurtre. - Photo ©ZHEJIANG PROVINCE PUBLIC SECURITY

Chine: un écrivain criminel condamné à mort

L’auteur chinois Liu Yongbiao a été condamné à mort pour avoir tué quatre personnes en 1995. Ces meurtres lui ont inspiré l’histoire de son roman policier Un douloureux secret

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
avec AFP, Daily Mail,
Créé le 02.08.2018 à 18h02,
Mis à jour le 02.08.2018 à 19h00

Un auteur de polar chinois, Liu Yongbiao, a été condamné à mort, lundi 30 juillet, pour avoir tué quatre personnes en novembre 1995 dans la province du Zhejiang, dans l’est de la Chine, rapporte le Daily Mail

Avec un complice, Liu Yongbiao s'est introduit dans un hôtel chinois pour commettre un cambriolage. Celui-ci a mal tourné et les deux hommes ont tué l'un des résidents ainsi que les propriétaires de l'hôtel et leur petit-fils âgé de 13 ans. 

Pendant 22 ans, les policiers ont rempli d’innombrables calepins listant suspects potentiels et indices. Avec de découvrir que la réponse se cachait peut-être dans les librairies du pays, racontée noir sur blanc par un écrivain. En effet, Liu Yongbiao s’est inspiré de son acte pour écrire son roman policier Un douloureux secret. Dans la préface de son roman, il expliquait être en train d’écrire une suite de l’histoire, dans laquelle l’héroïne serait une auteure de roman commettant une série de meurtres jamais élucidés. 

Arrêté en août 2017, Liu Yongbiao aurait déclaré aux policiers "Pendant tout ce temps, j’étais ici à vous attendre" et avoué les faits, avaient alors relaté les autorités au site internet d’information The Paper. Un indice ADN a ensuite permis de corroborer ses aveux. A l'issue du procès, le complice de l'auteur a également été condamné à la peine de mort. 
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités