Edition

Classement : les 200 premiers éditeurs français

Classement : les 200 premiers éditeurs français

 Au siège d'Hachette Livre, à Vanves. - Photo olivier dion

Classement : les 200 premiers éditeurs français

Avec 192 éditeurs classés, relevant de 105 groupes ou maisons indépendantes affichant un chiffre d'affaires supérieur à 500 000 euros, le 26e classement annuel Livres Hebdo de l'édition française témoigne de la progression historique que celle-ci a connue en 2021.

J’achète l’article 9 €

Par Fabrice Piault ,
Créé le 12.09.2022 à 17h32

[Le classement complet et commenté des 200 premiers éditeurs français est à retrouver dans les documents liés, à gauche de cet article]. 

Un bond de 12,5 %. Tel est le bilan, spectaculaire et inédit, de l'année 2021 pour les 192 éditeurs répertoriés dans notre 26e classement annuelLivres Hebdo de l'édition française et réalisant chacun un chiffre d'affaires supérieur à 500 000 euros. Relevant au total de 105 groupes ou maisons d'édition indépendantes, ils affichent un volume d'affaires total de 6,85 milliards d'euros en France et à l'étranger (1). Leur progression est en phase avec la hausse des ventes de livres dans l'Hexagone, qui s'inscrit également à + 12,5 % d'après nos données Livres Hebdo/Xerfi Spécific (2). Parmi les 192 éditeurs classés, onze de plus qu'il y a un an, seuls 28, soit moins de 15 %, présentent, pour l'an dernier, une contraction de leur activité. Ce sont souvent des maisons traversant des difficultés sans rapport avec la crise sanitaire (France Loisirs) ou des éditeurs à forte activité scolaire (Hatier, Humensis, Magnard-Vuibert, Le Livre Scolaire, Didier). Tous les autres affichent des hausses qui, au total, vont bien au-delà du rattrapage de l'année 2020 (- 2,6 % pour les 181 éditeurs classés à l'époque), plombée par les confinements.

Les 200 premiers éditeurs français1.jpg
PG- Photo A NOIR

Performances stupéfiantes

Principaux bénéficiaires de cette année littéralement extra-ordinaire pour le livre et l'édition, les entreprises dont la production comporte une forte composante en bande dessinée, et plus encore en mangas. En tête de classement, Média Participations s'est appuyé sur ses succès en BD (Dargaud, + 29,1 % ; Dargaud-Lombard, + 53,2 % ; Dupuis, + 30,1 %) pour reprendre l'avantage sur Madrigall. Glénat grimpe du 9e au 8e rang, suivi par Panini et Delcourt. Au-delà, AC Media (Ki-oon, + 118,5 %), Pika (+ 121,4 %) et Albert-René (+ 501,4 % grâce à Astérix et le griffon) réalisent les performances les plus stupéfiantes du classement. D'autres secteurs éditoriaux ont pu surfer, plus que la moyenne de l'édition, sur le regain d'intérêt pour le livre et la lecture pendant la crise sanitaire. C'est notamment le cas de la jeunesse (Bayard, + 46,7 %), et plus encore du développement personnel comme le montre le nouvel essor du groupe Trédaniel (+ 53,9 %) et de ses filiales, ou de Leduc.S (+ 49,4 %). 2021 voit parallèlement le rétablissement de l'activité de l'édition muséale (RMN-Grand Palais, + 89,7 %), effondrée l'année précédente par la fermeture des musées et des expositions. L'édition religieuse tire également bien son épingle de cette année d'embellie, avec notamment + 19,2 % pour le groupe Elidia, + 35,2 % pour Yves Briend (Salvator) ou + 42,9 % pour les éditions du Signe.

Les 200 premiers éditeurs français2.jpg
REP- Photo A NOIR

Cartes rebattues

Ces performances inégales d'un secteur à l'autre sur un marché globalement en forte croissance contribuent à rebattre les cartes de l'édition à un niveau inconnu jusque-là. Le Top 10, en particulier, se trouve substantiellement modifié cette année. Certes, Hachette et Editis conservent le leadership, suivis par Média Participations et Madrigall à des niveaux proches, puis Lefebvre-Sarrut, Huyghens de Participations (Groupe Albin Michel) et RELX. Mais Glénat continue de grimper dans le Top, tandis que Panini et Delcourt en évincent France Loisirs et Actes Sud. Surtout, cette fois, ces bouleversements, tout comme la progression du groupe Trédaniel, qui gagne deux places au classement, ne sont pas tant dus à des opérations de croissance externe et, plus généralement, aux concentrations, mais à un renouvellement des habitudes de lecture qui induit une évolution de la demande. Reste à vérifier, dans un an, si ces tendances se confirment.

Méthodologie

Méthodologie

Les dix principaux groupes d'édition

Remplaçant Actissia/France Loisirs et Actes Sud, Panini et Delcourt rejoignent Média Participations et Glénat, qui gagnent chacun une place, pour conforter le poids de la bande dessinée parmi les 10 principaux groupes d'édition en France. Ceux-ci ont tous vu leur activité progresser, plus ou moins fortement, en 2021.

La répartition du chiffre d'affaires

Les 192 éditeurs classés, correspondant à 105 groupes ou maisons indépendantes à l'activité supérieure à 500 000 euros, ont réalisé en 2021 un chiffres d'affaires cumulé de plus de 6,85 milliards d'euros en France et à l'étranger (+ 12,5 %).

 

 

 

 

 

 

 

NB: Le CA cumulé des éditeurs classés ne doit pas être confondu avec le CA de l'ensemble de l'édition française.

Les dernières
actualités