Classement 2021

Les 200 premiers éditeurs français

Le bâtiment Hachette à Vanves - Photo LUC BOEGLY

Les 200 premiers éditeurs français

Le 25e classement annuel Livres Hebdo de l'édition française est marqué par la crise sanitaire. Toutefois les 181 éditeurs réalisant un chiffre d'affaires supérieur à 500 000 euros ont fait preuve de résilience.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter,
Créé le 02.07.2021 à 09h00,
Mis à jour le 06.07.2021 à 06h04

Portant les stigmates de la crise sanitaire et des deux confinements de 2020, le paysage éditorial français se révèle relativement stable dans la tempête, à travers les données du 25e classement annuel Livres Hebdo de l'édition française. Les plus gros éditeurs ici classés, à savoir 181 réalisant un chiffre d'affaires supérieur à 500 000 euros et relevant de 87 groupes et maisons indépendantes qui composent le classement 2021, se sont montrés plus solides que les plus petits. La hiérarchie du palmarès est peu bouleversée par rapport au classement 2020.

Au total, les éditeurs classés ont réalisé, à la fois en France et à l'étranger, un chiffre d'affaires de près de 6,1 milliards d'euros (1). Celui-ci s'est contracté de 2,6 % à un an d'intervalle, dans un contexte où les ventes de livres au détail ont baissé de 4,5 % en euros courants, d'après nos données Livres Hebdo /Xerfi/ I+C (2). Plus de la moitié des éditeurs présents au palmarès ont une évolution de leur activité supérieure à la moyenne du marché en 2020.

 

Les dix principaux groupes d'édition en 2021 - Photo LIVRES HEBDO

L'auteur-sauveur

Et ces beaux résultats sont souvent liés à une seule signature. Les bonnes fées Joël Dicker, Riad Sattouf, Emmanuel Carrère, Cyril Lignac ou Djaili Amadou Amal ont dopé l'activité de leur éditeur. A contrario, l'absence d'Astérix, Juan Branco ou Jean-Paul Dubois au catalogue 2020 d'Albert René, Au Diable Vauvert ou L'Olivier pèse sur les résultats. La crise sanitaire ayant entraîné la fermeture des musées et les restrictions d'accès aux monuments nationaux, ainsi que l'effondrement du tourisme, les maisons spécialisées en tourisme, art et patrimoine, ont aussi été durement impactées. Rescapés surprise du confinement, les éditeurs de partitions de musique réalisent une belle année. Ces entreprises familiales, à la longue histoire, font partie de celles qui affichent les meilleures rentabilités, selon les données qui nous ont été transmises. Particularité de cette année chahutée, la collecte de certaines données a été plus complexe que l'an passé. De plus quelques sociétés persistent à ne pas déposer leurs chiffres, ni à nous les communiquer, ce qui rend leur classement impossible. C'est encore le cas cette année d'Odile Jacob, de L'Ecole des loisirs, de Libella ou d'Hugo & Cie.

 

Répartition du chiffre d'affaires des éditeurs en 2020 - Photo LIVRES HEBDO

Bienvenue au club

L'ordre au sein du « quarté de tête », groupes affichant un chiffre d'affaires supérieur à 500 millions reste inchangé et leur poids dans le classement s'est alourdi pour tous les quatre. Cependant, ce club très sélect comptait l'an passé un cinquième membre, Lefebvre Sarrut, qui a connu une contraction de 6,6 % le faisant descendre sous la barre des 500 millions. Glénat réalise une bonne année puisqu'il entre parmi les dix plus gros et il est le seul de ce top à voir son chiffre d'affaires augmenter en 2020. La concentration se renforce encore, puisque les dix principaux groupes représentent à eux seuls 88,1 % du chiffre d'affaires de l'ensemble des éditeurs classés en 2021, soit presque un point de plus qu'en 2020.

______

(1) Ce chiffre traduit l'activité en France et à l'étranger des 87 groupes et maisons d'édition indépendantes classés. Il ne représente ni le chiffre d'affaires total de l'édition française (France et étranger), ni la totalité de son activité dans l'Hexagone.

(2) Voir LH Le Magazine 6, de février 2021, p. 108 à 112


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités