Décès de l’écrivain cinéphile Gaston Haustrate | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 21.01.2019 à 13h59 (mis à jour le 21.01.2019 à 14h00) Disparition

Décès de l’écrivain cinéphile Gaston Haustrate

Gaston Haustrate en 1981. - Photo DR/COPIE D'ÉCRAN/GÉRARD COURANT - CINÉMATON

Le journaliste, critique de cinéma et romancier s’est éteint le 14 janvier, à l’âge de 90 ans. Il fut le rédacteur en chef de la revue Cinéma pendant 15 ans.

Le romancier et critique de cinéma Gaston Haustrate est décédé le 14 janvier à l’âge de 90 ans, révèle le site actu.fr. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages, partagés entre des essais sur le cinéma et des thrillers. Il a également été le rédacteur en chef de la revue Cinéma pendant 15 ans dans les années 1970 et 1980.
 
Né à Tourcoing en 1929, Gaston Haustrate débute sa carrière de journaliste dans la presse locale, à Nord-Eclair, avant de se voir proposer de couvrir le Festival de Cannes par le rédacteur en chef de la revue Cinéma Pierre Billard, dont il prendra la succession. De "cette belle période" de sa vie naît sa passion pour le 7e art qu’il restituera dans une série de monographies sur les réalisateurs Arthur Penn (Edilig, 1986), Bertrand Blier (Edilig, 1988) et Jean Pierre Mocky (Edilig, 1989), ainsi que dans ses Guides du cinéma (Syros, 1984-1985)
 
Arrivé à l’âge de la retraite, il délaisse progressivement les salles obscures pour se consacrer à la rédaction de romans à suspens comme Au tribunal de la mémoire (Picollec, 1991) ou Un drôle de cabot (Encre bleue, 2016). Il est également l’auteur de l’anthologie de fiction historique Mémoires retrouvées (Aléas, 1993-1995), une chronique des bouleversements politiques et sociaux qui ont ébranlé la France entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle.

Sur les mêmes thèmes (2 articles)

close

S’abonner à #La Lettre