Bande dessinée

Décès de Pascal Garray, dessinateur des Schtroumpfs et de Benoît Brisefer

Pascal Garray - Photo CHARLES ROBIN/LE LOMBARD

Décès de Pascal Garray, dessinateur des Schtroumpfs et de Benoît Brisefer

Le dessinateur belge Pascal Garray, qui aura contribué durant 26 ans à prolonger l'univers de Peyo à travers 17 albums des Schtroumpfs et 7 albums de Benoît Brisefer, est mort ce matin.

Par Vincy Thomas,
Créé le 17.01.2017 à 16h08,
Mis à jour le 17.01.2017 à 17h00

Le dessinateur et scénariste Pascal Garray est mort à l'âge de 51 ans dans la matinée du 17 janvier nous apprend les éditions du Lombard qui pleurent "un dessinateur de talent et un ami d’une simplicité et d’une chaleur irremplaçables."

"Pascal venait de terminer les dessins du 35e album des Schtroumpfs (Les Schtroumpfs et les haricots mauves) qui sera publié en septembre de cette année et aura pour thème, les bonnes habitudes alimentaires" explique le communiqué de l'éditeur. Ses dernières aventures avec les Schtroumpfs dataient de 2013, avec le 31e album de la série.

Né le 12 décembre 1965, après ses études de BD à l'Institut Saint-Luc de Liège, il avait commencé en collaborant avec Frank Pé sur la série Broussaille

Il était entré dans le Studio Peyo en 1990. "Pendant deux ans, il s'applique auprès de Peyo à maîtriser les contours et les mouvements des petits bonshommes bleus jusqu'au jour où Peyo lui demande… de reprendre le dessin de Benoît Brisefer. Il n’a alors que 28 ans" rappelle Le Lombard. "Après la disparition de Peyo, il dessine et scénarise de nouveaux titres de ce personnage, qui restera celui qu’il aura préféré animer. Au cours de ses 26 ans de carrière, Pascal Garray aura collaboré à 17 albums des Schtroumpfs et 7 albums de Benoît Brisefer. Jusqu’au bout, il sera resté fidèle au Studio Peyo et à l’œuvre de cet auteur qu’il admirait tant."

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités