Disparition

Décès du chef étoilé Alain Senderens

Alain Senderens - Photo COPIE D'ÉCRAN/TERROIRS DE CHEFS

Décès du chef étoilé Alain Senderens

Mort le 25 juin à l'âge de 77 ans, le chef, figure de la "nouvelle cuisine" dans les années soixante-dix et quatre-vingt, est l'auteur de sept ouvrages de gastronomie.

J’achète l’article 1.50 €

Par Cécilia Lacour,
avec AFP,
Créé le 27.06.2017 à 18h09,
Mis à jour le 27.06.2017 à 19h00

Le chef étoilé Alain Senderens est décédé à l’âge de 77 ans, le 25 juin, a indiqué le critique gastronomique Gilles Pudlowki sur son blog. Né le 2 décembre 1939 à Hyères (Var), Alain Senderens fait son apprentissage à l’hôtel des Ambassadeurs (Lourdes) jusqu’en 1959. Au début des années 1960, il part à Paris et travaille à La Tour d’argent (1962-1963), puis chez Lucas Carton (1963-1965).
 
En 1968, Alain Senderens, pilier de la Nouvelle cuisine, ouvre son propre restaurant, L’Archestrate. Le chef y gagne trois étoiles Michelin en dix ans. Son établissement remporte cinq toques blanches et un 19/20 au Gault et Millau.
 
Abandon des trois étoiles
 
En 1985, le chef quitte la direction de L’Archestrate pour reprendre Lucas Carton, qu’il transforme en 2005, en abandonnant ses trois étoiles, pour en faire un établissement moins cher et "sans chichis", rebaptisé Senderens.
 
"Je veux faire un restaurant différent, une grande bouffe sans chichis, moins ampoulée où le prix du repas tournerait autour de 100 euros, plaidait alors le chef. Il faut bouger les choses (…) il y a les grands palaces qui dépensent énormément d’argent et on ne pourra jamais les suivre."

Sept livres de cuisine
 
Connu dans le monde entier pour sa passion de l’accord parfait entre mets et vins, Alain Senderens a publié sept ouvrages culinaires, parmi lesquels La grande cuisine à petits prix (Robert Laffont, 1984), La cuisine réussie, co-écrit avec son épouse Eventhia (Lattès, 1990), Figues sans barbarie (Robert Laffont, 1991), Le vin et la table (Flammarion, 1999, réédité en poche au Livre de poche en 2000) et Alain Senderens et Jérôme Banctel dans votre cuisine (Flammarion, 2012).
 
En 1997, le Goncourt 1988 Erik Orsenna rencontre le chef, et de cette rencontre naît L’atelier de Alain Senderens, publié chez Hachette Pratique.
 
Alain Senderens, qui a rendu son tablier en 2013, était membre de l’Académie culinaire de France, chargé des relations avec la presse de l’Académie du vin de France. Il a été président du Conseil national des arts culinaires de 1990 à 1998.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités