Décès du philosophe et vulgarisateur Vladimir Grigorieff | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 16.08.2017 à 16h07 (mis à jour le 16.08.2017 à 17h00) Disparition

Décès du philosophe et vulgarisateur Vladimir Grigorieff

Vladimir Grigorieff - Photo LE LOMBARD

Vladimir Grigorieff, philosophe et vulgarisateur, est décédé à l’âge de 85 ans, mardi 15 août.

"C’est avec beaucoup de tristesse que nous avons appris le décès de Vladimir Grigorieff, scénariste du 18e volume de La petite bédéthèque des savoirs, Le conflit israélo-palestinien, ce 15 août 2017 à l’âge de 85 ans", a déploré le Lombard dans un communiqué.
 
Né en 1931 à Bruxelles, Vladimir Grigorieff, d’origine juive russe, est philosophe de formation. Grand vulgarisateur, il publie Philo de base (Marabout, 1983, et réédité chez Eyrolles en 2003) dans lequel le philosophe propose un parcours historique, du miracle grec aux grands penseurs du XXe siècle. En 1987, il s’intéresse aux Mythologies du monde entier (Marabout), puis aux grandes religions monothéistes dans Religions du monde entier (Marabout, 1989, et réédité chez Eyrolles en 2004).
 
Humaniste, Vladimir Grigorieff est aussi poète. Il publie, en 2005 chez Marabout, La porte applaudit, un recueil de haïkus, des poèmes japonais.
 
Le 19 mai 2017, Vladimir Grigorieff signe les textes de sa première bande dessinée: Le conflit israélo-palestinien: deux peuples condamnés à cohabiter, volume 18 de la collection La petite bédéthèque des savoirs du Lombard. "Vladimir [Grigorieff] fut particulièrement touché que son album [...] ait obtenu le numéro 18. Le 18, dans la culture juive, étant un chiffre qui porte bonheur: il symbolise le Hayi, qui veut dire vivant", assure Le Lombard dans son communiqué.
close

S’abonner à #La Lettre