Des adolescents reçoivent une peine de 35 lectures | Livres Hebdo

Par Amélie Boutet, le 08.02.2017 à 15h11 (mis à jour le 08.02.2017 à 16h00) - 3 commentaires Etats-Unis

Des adolescents reçoivent une peine de 35 lectures

Le bâtiment de l'Ashburn Colored School après les actes de vandalisme. - Photo LOUDOUNNOW

Cinq mineurs qui ont vandalisé une école historique aux Etats-Unis, dans l'Etat de Virginie, se sont vus contraints de lire 35 livres dont ceux de Toni Morrison, d'Ernest Hemingway ou d'Alice Walker.

Un groupe de cinq adolescents ayant vandalisé l’établissement historique Ashburn Colored School qui avait ouvert en Virginie, dans le Sud des Etats-Unis, trente ans après la guerre civile en 1892 pour donner accès à l’éducation aux enfants afro-américains, a été condamné à lire 35 livres sur les thèmes du racisme, de l’antisémitisme, de l’égalité des genres, la religion ou la guerre. Parmi la liste figurent le roman épistolaire La couleur pourpre d’Alice Walker, traduit par Mimi Perrin et réédité en France en novembre 2016 chez Laffont, L’œil le plus bleu de Toni Morrison, traduit par Jean Guiloineau et réédité en 2008 chez 10/18, ou encore Le soleil se lève aussi d’Ernest Hemingway, traduit par Maurice Edgar Coindreau, disponible en poche (Folio) et dans la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard) .

"Adolescents stupides"

Selon la magistrate Alex Rueda, "il était évident que cet acte n’était pas motivé par des considérations raciales". La procureure du comté de Loudoun, où est situé Ashburn, a expliqué qu’elle avait pris cette décision car le groupe qui a "dessiné des croix gammées, des dinosaures et des caractères obscènes" est constitué d'"adolescents stupides" qui n’ont pas été en mesure de comprendre "le sérieux de ce qu’ils avaient commis", rapporte le quotidien britannique The Guardian le mardi 7 février.
 
Les adolescents devront également regarder 14 films incluant 12 Years a Slave de Steve McQueen et Lincoln de Steven Spielberg, visiter à Washington le musée de l’Holocauste et le musée national d’histoire américaine pour voir une exposition sur les camps dans lesquels furent internés les Américains d’origine japonaise durant la Seconde Guerre mondiale, afin d'expliquer les croix gammées ou les symboles "White Power" qu'ils ont utilisé.

Commentaire récent

“ Enfin, une sanction intelligente ! ” Diane il y a 2 ans à 19 h 37
close

S’abonner à #La Lettre