Royaume-Uni

Des auteurs britanniques, dont J.K. Rowling, se prononçent contre le boycott culturel d'Israël

J.K Rowling. - Photo D. OGREN

Des auteurs britanniques, dont J.K. Rowling, se prononçent contre le boycott culturel d'Israël

Le quotidien The Guardian publie une lettre ouverte appelant le monde culturel britannique à cesser le boycott contre Israël, afin d'arriver à coexister dans la paix.

J’achète l’article 1.50 €

Par Agathe Auproux,
Créé le 23.10.2015 à 14h33,
Mis à jour le 23.10.2015 à 15h00

La créatrice d’Harry Potter, J.K. Rowling, la lauréate du Man Booker Prize 2009, Hilary Mantel, ou encore l’auteur de polars Daniel Easterman font partie des écrivains britanniques signataires d’une lettre ouverte publiée dans The Guardian jeudi 22 octobre, réclamant l’arrêt du boycott culturel contre Israël.
 
Rassemblés dans le collectif "Culture for Coexistence" (La culture pour la coexistence), ce réseau d’auteurs veut répondre à une première lettre ouverte, également publiée dans The Guardian en février dernier et signée par des centaines d’artistes britanniques qui prenaient position contre Israël dans la guerre de Gaza, et déclaraient refuser à l’avenir toutes relations commerciales et culturelles avec son gouvernement.

Le collectif "Culture for Coexistence" écrit qu’il juge tout boycott inacceptable et que la première lettre relayée par le journal britannique "ne représente pas l’opinion de l’ensemble du monde culturel au Royaume-Uni".
 
"Nous aspirons à alimenter et encourager le dialogue sur la place d’Israël dans la communauté créative et culturelle. Bien que nous ne partagions pas tous les mêmes opinions sur les politiques menées par le gouvernement israélien, nous partageons tous le désir d’une coexistence paisible. Les boycotts culturels, clivants et discriminatoires, et la délégitimisation d’Israël empêchent cela", expliquent les auteurs britanniques dans leur lettre.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités