Des Etats généraux du livre pour le mois de mai | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 19.03.2018 à 16h18 (mis à jour le 19.03.2018 à 17h00) Auteurs

Des Etats généraux du livre pour le mois de mai

Photo DR

Sous le mot d'ordre #auteursencolère, le Conseil permanent des écrivains lance une pétition et organisera une première journée des Etats généraux du livre le 22 mai prochain. 

Le Conseil permanent des écrivains, qui regroupe plusieurs associations d'auteurs, lance, sous le mot d'ordre #auteursencolère, les Etats généraux du Livre. La première journée, dédiée au statut social des écrivains, se tiendra le 22 mai prochain à la maison de la poésie de Paris. Dans ce cadre, un appel à mobilisation est lancé, et il est possible de signer une pétition mise en ligne sur le site www.auteursencolere.fr

Dans une lettre relayée samedi 17 mars par la Société des gens de lettres (SGDL) et intitulée "Pas d'auteurs, pas de livres", les "auteurs en colère" jugent que "les réformes sociales et fiscales envisagées par le gouvernement vont placer les auteurs du livre dans une situation d'extrême fragilité". "Nous, les auteurs de textes et d'images, sommes à l'origine de la vitalité et de la réussite de l'une des premières industries culturelles en France", y écrivent-ils. "Trop peu nombreux, trop singuliers, pas assez bruyants peut-être pour que le gouvernement entende nos doléances et daigne enfin s'occuper de nous", déplorent les auteurs, jugeant qu'ils n'en sont plus à vouloir améliorer leur statut social "mais bien à essayer de maintenir un statut qui est menacé de toutes parts par les mesures gouvernementales en cours". 

La lettre est signée des présidents de La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse, du Snac, de l'Union des poètes et Cie, de la SAIF, de l'UNPI, Cose-Calcre, l'ATLF, le CPE, la Scam, la SGDL, la Self et des Ecrivains associés du Théâtre. Elle peut être consultée dans son intégralité à cette adresse
close

S’abonner à #La Lettre