A deux, c’est mieux ? | Livres Hebdo

Par Pauline Leduc, le 02.06.2017 (mis à jour le 02.06.2017 à 06h52) Edition

A deux, c’est mieux ?

Photo OLIVIER DION

Des dizaines de maisons d’édition sont aujourd’hui gérées par des couples à la ville, qui ont fait le choix d’entremêler vie privée et vie professionnelle, inventant un mode de gestion original. Equilibre de vie, risque financier, rapport aux équipes, souci de légitimité… Livres Hebdo les a rencontrés pour comprendre leur quotidien.

De L’Agrume à Indigène, en passant par Les Liens qui libèrent, L’Antilope, Corti, Odile Jacob, L’Aube, Hervé Chopin, Le Cursinu, Les Arènes, Héloïse d’Ormesson, Sarbacane, Finitude ou encore La Plage, ce sont des dizaines de maisons aux âges, lignes éditoriales et fonctionnements variés qui sont aujourd’hui gérées par un couple.

Combien sont-ils précisément à avoir fait le choix d’éditer ensemble

Lire la suite (22 820 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre