Bande dessinée

Deux nouvelles collections ambitieuses chez Steinkis et Michel Lafon

Deux nouvelles collections ambitieuses chez Steinkis et Michel Lafon

Deux nouvelles collections ambitieuses chez Steinkis et Michel Lafon

Steinkis lance « Ramdam », solide ligne de fictions graphiques, et Michel Lafon crée « Kazoku » pour développer un segment manga.

Par Benjamin Roure,
Créé le 09.09.2021 à 13h10

Après Vega pour le manga - repris par Dupuis l'an dernier -, Philéas avec Editis, Témoins du monde avec Les Escales, le groupe Steinkis lance en octobre, sous la bannière de sa marque Jungle, « Ramdam », une collection de one-shot romanesques. Aurélien Ducoudray et Marion Mousse ouvrent le bal avec Va-t'en guerre, une aventure rocambolesque en 14-18, suivis par Léo Heitz et son évocation de la vie de Louis Armstrong dans Satchmo, au dessin anthropomorphique. 2022 verra le catalogue se développer, avec des récits allant du road-trip intimiste au polar sociétal.

De son côté, Michel Lafon surfe sur la vague manga, déjà prise par la maison avec le hit français venu du web Ki & Hi, et une courte association avec Shibuya Productions. Cette fois, il lance le label « Kazoku » (« famille », en japonais), qui s'appuie sur l'expertise de Fabrice Buon, éditeur basé à Tokyo. Pour démarrer, l'éditeur tente un pari audacieux : l'adaptation de La peste d'Albert Camus en manga, par un auteur japonais (en 4 tomes, publiés de septembre à avril). Suivront, en octobre, deux licences shônen cédées par Kodansha, Hellfire Messenger et La lame de la rébellion.

Les dernières
actualités