BICENTENAIRE

Dickens Twist again

Dickens franchissant la Manche par André Gill, L'Eclipse, 1868. Estampe. Paris, musée Carnavalet. - Photo MUSÉE CARNAVALET/ROGER-VIOLLET

Dickens Twist again

En ce début d'année s'ouvrent outre-Manche les célébrations consacrées au bicentenaire de la naissance de Charles Dickens. Héros de roman outre-Manche, l'auteur d'Oliver Twist et de David Copperfield, l'un des grands écrivains de l'époque victorienne, reste en France un quasi inconnu, au contraire de ses personnages.

J’achète l’article 1.50 €

Par Fanny Taillandier,
Créé le 20.01.2012 à 00h00,
Mis à jour le 19.03.2015 à 17h52

Connaissez-vous Charles Dickens ? Né il y a deux siècles à Plymouth, il est l'auteur de 30 romans parmi les plus célèbres de la littérature anglaise. Mort riche et célèbre en 1870, il est considéré comme un des plus grands écrivains réalistes victoriens, s'est engagé pour la justice sociale, a donné naissance à des personnages qui font partie du patrimoine imaginaire mondial.

Connaissez-vous Charles Dickens ? La question serait impensable en Grande-Bretagne. Les manifestations organisées pour le bicentenaire de sa naissance montrent l'ampleur de sa célébrité. Sous l'égide du Charles Dickens Museum de Londres, de l'agence média Film London et du Dickens Fellowship, "Dickens 2012" proposera durant l'année près de 200 événements, dont 45 expositions (la plus grande étant "Dickens & London", au London Museum), 50 festivals et manifestations de rue, et trois rétrospectives des adaptations cinématographiques, dont une au Moma, à New York. Le réseau des 30 bibliothèques londoniennes organise de son côté 300 animations sur l'année. L'éditeur Penguin est partenaire officiel de l'opération, et a réédité sous coffret, avant les fêtes, les plus grandes oeuvres de Dickens ainsi qu'une biographie de Claire Tomalin que nos confrères anglais n'hésitent plus à qualifier de «best-seller".

Un marathon Dickens

>Sous la houlette du British Council, des colloques, expositions, pièces de théâtre et lectures auront lieu aussi dans les capitales européennes et les pays du Commonwealth, ainsi qu'aux Etats-Unis (où est même organisé un marathon des fans de Dickens !) Il y en a aussi en France... Mais peu.

Connaissez-vous Charles Dickens ? En effet, de ce côté de la Manche, la question n'est pas rhétorique. Le château d'Hardelot, dans le Pas-de-Calais, a proposé une exposition sur l'auteur ("Charles Dickens, l'inimitable », dont le catalogue est publié par Democratic Books) et accueillera un colloque et une fête du livre dédiés. Un autre colloque universitaire aura lieu, organisé par l'université Blaise-Pascal à Clermont-Ferrand. Et des visites thématiques de Boulogne-sur-Mer, où Dickens séjournait souvent. C'est tout.

Du côté de l'édition, guère plus. Oliver Twist, David Copperfield ou Un conte de Noël font partie du fonds de commerce des éditeurs jeunesse, qui en publient régulièrement des adaptations ou illustrations. "Les histoires d'orphelins qui traversent des épreuves avec une fin heureuse sont archétypales", >explique Christine Baker chez Gallimard Jeunesse. Mais on ne peut pas dire que le bicentenaire fasse beaucoup de vagues dans les catalogues généraux : quelques retirages des classiques en poche, mais peu de nouveautés. « Folio biographie » a publié en octobre un texte inédit de Jean-Pierre Ohl. Le dossier de presse le met en relation avec le bicentenaire : "Nous essayons de programmer les sorties en fonction de l'actualité, >confirme-t-on chez Gallimard. Mais le tirage de cette biographie est le même que d'habitude : 6 000 exemplaires."

MICHAEL HOLLINGTON : DICKENS EST "UN CRÉATEUR DE MYTHES"

DR - Michael Hollington

Longtemps professeur émérite de littérature anglaise à Sydney et à Toulouse, Michael Hollington est un spécialiste mondialement reconnu de l'oeuvre de Charles Dickens, à laquelle il a consacré six ouvrages. Il dirige une somme en deux tomes à paraître en fin d'année sur la réception de Dickens en Europe (1).

Livres Hebdo - Comment Dickens a-t-il été reçu sur le continent ?

Michael Hollington - La quarantaine de contributions qui composent le livre à paraître, venues de partout, de l'Islande à la Géorgie, montre que Dickens est un écrivain de très grande importance dans le continent entier. En fait, il y a eu trois étapes dans l'histoire de cette réception. D'abord, de son vivant (avant 1870), un enthousiasme quasi universel, surtout pendant la première moitié de sa carrière. Après sa mort, une période de déclin : la renommée de Dickens est au plus bas jusqu'à la fin du siècle. Il subit des attaques à la fois de la part des tenants de "l'art pour l'art" (pour certains, il est mauvais artiste) et de celle du courant naturaliste, parce qu'il n'est pas suffisamment réaliste. Mais le XXe siècle, surtout après la guerre de 14-18, va être le moment de la redécouverte de Dickens par les courants modernistes européens. Progressivement, il n'est plus vu comme un réaliste pur et dur, mais comme le poète de la métropole moderne - Londres bien sûr.

Quel est le cas de la France ? Il semble que Dickens ne soit pas réputé ici autant que son oeuvre le promettait... La réception de Dickens en France est un peu moins profonde qu'elle ne l'a été dans d'autres pays, par exemple la Russie. Tolstoï écrit : "Passez le XIXe siècle au crible, Dickens va rester." Les deux seuls livres que Dostoïevski a lus, détenu en Sibérie, sont ThePickwick papers et The Old Curiosity Shop. On ne trouve guère une dévotion de cette ampleur en France. Dickens a dû attendre Sylvère Monod, mort récemment, pour trouver le meilleur traducteur de ses romans en français. Selon moi, la France d'alors était un peu trop convaincue de la supériorité de la culture hexagonale, et donc moins ouverte à d'autres littératures que l'Allemagne, par exemple. Ce qui est amusant, c'est que c'est surtout le côté surréaliste de Dickens qui a attiré l'attention des Français - de Philippe Soupault, de Boris Vian, de Jacques Prévert.

Pensez-vous que le bicentenaire puisse faire changer son image en France ?

Je crois que oui. Peut-être est-ce toujours un peu le cas quand tombe l'anniversaire d'un grand artiste : cela permet de redécouvrir les grandes richesses un peu oubliées. En outre, on trouve actuellement une nouvelle génération de spécialistes enthousiastes de Dickens en France, très actifs et prêts à lire de très longs romans. En tout cas, Dickens survivra en divers genres - cinématographique, par exemple, ainsi que romanesque. C'est plus qu'un grand romancier, c'est un créateur de mythes inoubliables qui parlent à tout le monde, dans le monde entier.

(1) The Reception of Charles Dickens in Europe, Continuum Press, Londres, 2012.

La stature d'un Zola ou d'un Hugo

Pourtant, la modernité de Dickens est de plus en plus reconnue par les chercheurs. Un colloque international les a réunis sur ce thème au château de Cerisy en août dernier. Mais la célébrité ne parvient pas vraiment à dépasser le cadre universitaire. La raison en semble être que le chauvinisme a longtemps été un critère déterminant des études littéraires en France (voir ci-dessous). Nous avons Balzac, pourquoi nous occuper de Dickens ? Nous avons Gavroche, que peut nous faire Oliver Twist ? "On peut dire que Dickens a la stature d'un Zola ou d'un Hugo, analyse Christine Baker. Mais peut-être qu'il concentre sur lui ce que les écrivains français se partagent à plusieurs, en termes de notoriété, de référence, de reconnaissance."

Cette forte notoriété a une conséquence inattendue : Dickens est en passe de devenir, dans le monde anglo-saxon, un personnage de romans d'aventures : le dernier best-seller de l'Américain Dan Simmons, Drood, part d'une anecdote de sa biographie, tout comme L'héritage Dickens de Louis Bay. "Charles Dickens était médiatique avant l'heure, >note Christine Baker, les Anglais s'intéressent à sa vie en plus de lire ses textes, qui sont dans tous les programmes scolaires. En France, on connaît mieux ses personnages."

Connaissez-vous Dickens ? Oui, je crois que je vois...


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités