Disparition

Disparition de Joan Didion, figure du journalisme littéraire

A la fois romancière, journaliste, essayiste et scénariste pour Hollywood, l'auteure est décédée à l'âge de 87 ans, le 23 décembre. - Photo Quintana Roo Dunne

Disparition de Joan Didion, figure du journalisme littéraire

L'Américaine Joan Didion est décédée des suites de la maladie de Parkinson le 23 décembre à l'âge de 87 ans. Lauréate du National Book Award et du prix Médicis Essai, elle a été à la fois romancière, journaliste, essayiste et scénariste pour Hollywood.

Par Dahlia Girgis ,
avec AFP
Créé le 24.12.2021 à 14h00

Figure de la grande tradition américaine du journalisme littéraire, Joan Didion est décédée des suites de la maladie de Parkinson le 23 décembre à l'âge de 87 ans, a annoncé son éditeur Knopf-Penguin Random House. "Elle était féroce et ne craignait rien dans ses reportages. Son écriture intemporelle et puissante et sa prose ont influencé des millions de personnes", a salué son éditrice Shelley Wanger.

A la fois romancière, journaliste, essayiste et scénariste pour Hollywood, l'auteure s'est fait connaître à travers ses chroniques de la contre-culture hippie en Californie dans les années 1960. De cette plongée dans un monde de jeunes à la dérive du quartier de Haight-Ashbury, alors en pleine découverte des drogues et des trips à l'acide, émerge un texte resté célèbre, Slouching Towards Bethlehem (1968).

Née à Sacramento en décembre 1934, Joan Didion réalise des études de littérature à l'université de Berkeley, avant de devenir en 1956 correctrice chez Vogue. Le 2 février prochain, Grasset publie Pour tout vous dire, préfacé de Chantal Thomas. Dans ce recueil de chroniques rédigées entre 1968 et 2000, l'écrivaine raconte notamment ses débuts dans ce magazine de mode, mais également la genèse de ses trois premiers romans.

Son premier ouvrage est publié en 1963, Run River, traduit par Philippe Garnier et publié en français chez Grasset et Le Livre de poche : Une saison de nuits. Un ouvrage sur la désintégration d'une famille californienne qui fait écho à la fin du rêve américain.

Du journalisme littéraire aux étoiles d'Hollywood

Joan Didion et son conjoint John Gregory Dunne se rendent dans les années 60 à Hollywood. Ils écrivent et collaborent à de nombreux scénarios, y compris un remake en 1976 de Une star est née avec au casting Barbra Streisand, Kris Kristofferson et Gary Busey. Revenue à New York avec son mari à la fin des années 1980, elle s'initie au journalisme politique.

La mort de son mari, d'un infarctus fin 2003, puis celle de leur fille adoptive Quintana en 2005 la paralysent un temps. Mais elle ressort avec deux récits autobiographiques traduits par Pierre Demarty, Le Bleu de la Nuit (Grasset, 2013) et L'année de la pensée magique (Grasset, 2007). Ce dernier est récompensé par le prestigieux National Book Award, le prix Médicis Essai en France et transposé au théâtre à Londres avec Vanessa Redgrave en vedette.

Dans les dernières années de sa vie, elle avait accepté une récompense des mains du président Barack Obama en 2013. En novembre dernier, Le Livre de poche avait publié Sud & Ouest : carnets traduit par Valérie Malfoy et Mauvais joueurs traduit par Jean Rosenthal.

Les dernières
actualités