Dossier

Dossier Logiciels pour bibliothèques : protection des données et accessibilité

La médiathèque Centre-ville à Issy-les-Moulineaux - Photo OLIVIER DION

Dossier Logiciels pour bibliothèques : protection des données et accessibilité

L’enquête Tosca 2018 identifie 113 offres logicielles pour les bibliothèques diffusées par 34 fournisseurs, soit 105 solutions distinctes sans le double compte des produits inscrits aux catalogues de plusieurs entreprises. Elles misent toujours plus sur un accès en mode SaaS.

Par Marc Maisonneuve, Tosca consultants,
Créé le 02.03.2018 à 00h00,
Mis à jour le 02.03.2018 à 07h32

L’enquête annuelle 2018 de Tosca Consultants sur les logiciels de bibliothèques révéle peu de changement du côté des fournisseurs. Signalons tout de même trois évolutions : la société Axiell indique qu’elle a mis fin à ses liens avec la société Bibliotheca Scandinavie ; éditrice du système de gestion de bibliothèque Sebina OpenLibrary, l’entreprise italienne Data Management PA signale la création pour son activité bibliothèque d’une filiale au nom de DM Cultura srl. ; et suite à la cession de son fonds de commerce à ELP, la société Assistere été radiée du registre des sociétés le 11 septembre 2017.

La médiathèque l’Echo au Kremlin-Bicêtre - Photo OLIVIER DION

AFI et BibLibre ont répondu de manière groupée à l’enquête. Data Management PA a confié à Decalog la présentation de son offre Sebina. Enfin, signalons que 17 fournisseurs n’ont pas répondu à l’enquête : AJLSM, ARS Nova Systems, Axess Business solutions, le Consortium ORI-OAI, Crescendo Systèmes, DIP Systèmes IP Software, Dyade, ELP, Innovative Interfaces, IRIS Technologies Segilog, Linescort, Logiq Systèmes, Monsieur David Lumineau, Réseau Canopé Clermont-Ferrand, Strior, Tamil. Nous avons également sollicité l’auteur d’Alessandria qui n’a pas répondu. Nous considérons que les 34 fournisseurs nous ayant répondu totalisent environ 95 % des parts de marché.

La médiathèque de la Canopée la fontaine, aux Halles, à Paris - Photo OLIVIER DION

105 produits disponibles

Le tableau présentant la couverture fonctionnelle de chaque solution référence 113 offres ; ce total tombe à 105 produits distincts lorsque l’on élimine les produits diffusés par plusieurs fournisseurs (Afi Nanook, Bokeh, Edutice, Koha, Omeka, PMB, WaterBear).

Ce tableau permet d’identifier une cinquantaine de produits spécialisés qui ne prennent en charge que quelques types de fonction et une vingtaine de produits tout-en-un qui couvrent un très large périmètre fonctionnel. Parmi les produits tout-en-un figurent 16 systèmes de gestion de bibliothèque et 4 portails. Pour les systèmes de gestion de bibliothèque, il s’agit de Syracuse (Archimed), des 4 produits de la gamme Orphée NX (C3RB Informatique), de Cadic Intégrale Zéphyr (Cadic Services), d’Invenio 1 (CERN), de Sebina (Decalog), de Decalog SIGB et de Flora (Decalog), d’Alma (Ex Libris France), de la Plateforme BGM (GMInvent), de Kentika Atomic (Kentika), de WorldShareManagement System (OCLC BV), de PMB (PMB Services) et de Syrtis (Progilone). Pour les portails, il s’agit de Bokeh (AFI-BibLibre), d’InMedia (BiblioMondo France), de POM pour Joomla (C3RB Informatique) et d’Iguana (Infor France SAS).

Le graphique 1 donne une vision d’ensemble des fonctions supportées par les produits référencés. Un rapprochement avec le graphique similaire établi l’an passé dégage plusieurs évolutions. L’offre marque une forte progression du nombre de navigateurs sécurisés (+ 13), une moindre progression des applications pour mobile (+ 3), une forte baisse des systèmes de gestion de bibliothèque (- 13), des opacs (- 11), des outils décisionnels (- 8) et des modules de recherche fédérée (- 6).

1 - Les fonctions

Tosca consultants - fonctions couvertes par les 105 progiciels ou services en ligne disponibles en 2018

Sur les 105 solutions recensées, 38 d’entre elles disposent d’une application mobile, 30 d’un outil décisionnel, 21 couvrent les fonctions de gestionnaire d’espace public numérique.

2 - Les systèmes d'exploitation

Tosca consultants - systèmes d'exploitation du serveur des progiciels commercialisés au 1er janvier 2018

3 - Les systèmes de gestion de base de données

Tosca consultants - systèmes de gestion de base de données des logiciels commercialisés au 1er janvier 2018

4 - Nature des licences des logiciels

Tosca consultants - Nature des licences des logiciels commercialisés au 1er janvier 2018

5 - Mode d'exploitation des logiciels

Tosca consultants - Mode d'exploitation des logiciels commercialisés au 1er janvier 2018

Méthodologie

Qui ? 34 fournisseurs de progiciels métier ou de services en ligne implantés en France ou y disposant d’un contrat de diffusion ont répondu à l’enquête annuelle 2018 de Tosca Consultants. Ces 34 fournisseurs représentent 95 % des parts de marché.

Quoi ? Les données collectées sont le chiffre d’affaires et les résultats financiers 2017, les progiciels commercialisés au 1er janvier 2018, les ventes 2017 de ces produits, le nombre de postes correspondants ainsi que le nombre de nouveaux clients.

Quand ? La collecte de l’information s’effectue en janvier 2018.

Comment ? Chaque fournisseur reçoit un questionnaire de 5 pages, le remplit et le renvoie. Tosca Consultants en effectue une relecture et, si nécessaire, recontacte le fournisseur pour approfondir certains points.

Résultats. Dans sa rubrique "Les logiciels métier destinés aux bibliothèques" (https ://toscaconsultants.fr/les-logiciels-metier-destines-aux-bibliotheques), Tosca Consultants présente une version en ligne plus complète du compte rendu de cette enquête, avec notamment la liste détaillée des produits disponibles en 2018, le tableau récapitulatif des ventes effectuées en 2017, la liste des logiciels gratuits, les graphiques présentant les systèmes retenus par chaque type de bibliothèque, le périmètre fonctionnel des produits cités dans le présent article.

Pas de nouveau système de gestion de bibliothèque. Les fournisseurs inscrivent à leurs catalogues 41 systèmes de gestion de bibliothèque. Quatre produits open source (Afi Nanook, Koha, PMB, WaterBear) sont diffusés par plusieurs fournisseurs.

Des environnements open source et une commercialisation en mode SaaS pour capter une plus grande part de la valeur des produits. Les deux systèmes d’exploitation de serveur dominants sont Linux avec 54 citations comme l’an passé et Windows avec 29 citations contre 44 l’an passé (graphique 2).

Pour les systèmes de gestion de base de données (graphique 3), MySQL arrive très largement en tête avec 35 citations contre 33 l’an passé, suivi par Oracle (17 citations contre 19 l’an passé), SQL Server (17 citations contre 16 l’an passé) et PostgreSQL (14 citations contre 16 l’an passé). Les environnements Linux et MySQL continuent de gagner du terrain.

En 2018 comme en 2017, 20 % des applicatifs référencés sont des logiciels open source (graphique 4). Les SGBD open source correspondent quant à eux à 53 % des citations, et les systèmes d’exploitation open source à 56 % des citations. Le recours aux composants open source pour la confection des progiciels semble s’imposer comme une solution permettant aux concepteurs de progiciels de capter une plus grande part de la valeur.

Sur les 105 solutions référencées, on compte désormais 82 % des produits disponibles sous forme d’un service en ligne(graphique 5). L’an passé, ce pourcentage n’était que de 77 %, et l’année précédente de 72 %. Le mode SaaS est supposé dégager des revenus récurrents plus importants et réduire les charges de maintenance. Comme le recours à des environnements de développement open source, le SaaS est probablement vu comme un moyen complémentaire de reconstituer les marges des entreprises.

Protéger les données personnelles, améliorer l’accessibilité numérique

Toujours pénalisés par la faiblesse du marché et affaiblis par une forte concurrence par les prix, les éditeurs poursuivent les améliorations fonctionnelles ou la refonte des interfaces utilisateurs, en renvoyant à plus tard la conception de véritables nouveaux produits. La prochaine entrée en vigueur du règlement européen sur la protection des données (RGPD) impose des adaptations des logiciels que la plupart des éditeurs ont souhaité réaliser sans attendre. Une plus grande attention est également portée à l’accessibilité numérique.

Aesis Conseil propose pour WebKiosk une offre à coût réduit, sous la forme d’un boîtier serveur WK-BOX mis en œuvre par le service informatique de la collectivité. L’entreprise a désigné un délégué à la protection des données personnelles (DPO) et entrepris les développements qui permettront une comptabilité de ses produits avec le RGPD à la fin du 1er semestre 2018.

Le groupement AFI-BibLibre annonce plusieurs améliorations d’Afi Nanook et de Bokeh : prise en compte des exigences du RGPD, support du modèle FRBR, mise en place d’un système de cartographie pour l’inscription des usagers et pour les statistiques, support de BANO (Base d’adresses nationale ouverte d’OpenStreetMap France). Bokeh s’enrichit également d’une gestion des versions des contenus. Afi Multimédia va également prendre en compte les exigences du RGPD et être doté d’outils permettant l’analyse et l’encadrement des usages. Koha dispose de fonctionnalités de gestion des demandes d’article, d’un module de gestion du prêt entre bibliothèques PEB et de gestion d’un club de lecture. L’ERM Coral dispose d’une interface avec la base de connaissance d’EBSCO Information Services et avec Koha.

Altexence travaille au développement d’un portail simple à déployer, à l’intégration du portail Bokeh, à la sécurisation de Karvi et au développement de ses fonctions statistiques.

Archimed annonce la disponibilité de l’offre SaaS Syracuse. Cloud. Le portail propose une nouvelle présentation du compte usager, un nouveau module de statistique et une exploitation du thésaurus en recherche. Le système de gestion de bibliothèque supporte le format MARC21 et le multilinguisme. BibliOnDemand référence désormais près d’un million de contenus numériques. En 2018, Syracuse intégrera de nouvelles fonctions propres aux réseaux de bibliothèques et supportera le chargement comme la diffusion de documents EAD en lien avec le projet de la BNF.

Arkhênum a doté Limb Gallery de fonctions d’annotation collaborative, de consultation en 360° et de consultation en 3D. La solution supporte le protocole IIIF (International Image Interoperability Framework, cadre d’interopérabilité pour la diffusion d’images haute résolution sur le Web). En 2018, les développements porteront sur l’accès à un annuaire LDAP et la signature unique, le moissonnage de liens ARK, l’intégration de l’API Cloud Vision de Google, la gestion des droits de diffusion ainsi que le support de RDF et de SPARQL.

L’Association des utilisateurs du logiciel MoCCAM dote WaterBear de nouvelles fonctions statistiques avec la génération d’histogrammes et d’un suivi en temps réel des documents réservés ou à remettre en rayon.

Axiell France SARL poursuit le développement de Quria, produit de convergence de l’ensemble de ses systèmes de gestion de bibliothèque (Book-It, Aurora, LMS, BIBDIA). Principalement commercialisé en mode SaaS, Quria supporte les FR-BR et RDA en ayant la capacité d’importer et d’exporter de l’Unimarc et d’accéder aux bases de la BNF par requête Z39.50. Le support de RDA-FR est en cours de réalisation. Le portail Arena est en cours de refonte, notamment pour ses fonctions de gestion et de recherche fédérée.

BiblioMondo France dote PortFolio de fonctions de gestion des FR-BR, d’une nouvelle interface conçue pour les terminaux mobiles et d’un module pour les bibliothèques départementales. Le portail InMedia s’enrichit de fonctions d’inscription en ligne, d’une gestion des centres d’intérêt, d’une gestion de photothèque et d’un module de visite virtuelle. InMedia supporte l’EAD. Le gestionnaire d’EPN MondoGateway supporte la réservation en ligne de postes ou de ressources ainsi que la gestion complète des tablettes et de la mise à jour des applications ; il dispose d’un nouveau module de statistiques. Un produit Newsletter supporte la conception de lettres d’information, exploitant les centres d’intérêt de l’usager.

SAS Bibliossimo supporte désormais la diffusion d’AFI Nanook aux côtés de WaterBear, Bokeh et PMB.

Biblix Systèmes indique que Biblix Net propose des fonctions statistiques portant sur le suivi des navettes et des échanges de documents au sein d’un réseau. Le portail Opac X s’interface désormais avec des systèmes de gestion de bibliothèque de la concurrence. Cet outil propose la consultation de notices d’œuvres constituées à partir des données RDF fournies par Data.bnf.fr. L’outil supporte l’accès aux ressources numériques retenues par la bibliothèque.

C3RB Informatique confirme que toutes les exigences du RGPD seront respectées en 2018. La base de données Orphée supporte l’Intermarc, le Marc21, le catalogage en EAD et le format LRM. Des fonctions d’affichage des images et de recherche plein texte ont été développées. L’accessibilité numérique des logiciels demeure une priorité de l’entreprise.

Cadic Services dote Cadic Intégrale Zéphyr de conteneurs de données, d’un nouvel assistant de création de formulaires, d’un module de gestion des archives et d’une gestion de thésaurus au format SKOS. Cadic Intégrale Zéphyr supporte les FR-BR et doit être mis en conformité avec les exigences du RGPD.

Le CERN a développé une nouvelle version d’Invenio. En appui sur un moteur Elasticsearch, Invenio 3 propose la navigation à facettes, exploite un nouveau modèle de données basé sur JSON et supporte le téléchargement et la gestion de fichiers très volumineux.

De Marque a doté sa plateforme de livre numérique, Cantook Station, d’une gestion de la DRM LCP (Lightweight Content Protection), d’une application de lecture, d’un module de gestion des acquisitions de livres numériques, de nouveaux outils de curation du contenu et d’animation de la page d’accueil par les bibliothécaires. Cantook Station exploite la classification Thema et supportera prochainement la DRM URMS (User Rights Management Solution).

Decalog a développé de nouveaux connecteurs pour Decalog Portail Pro qui s’appuie sur un CMS propriétaire. L’application mobile BibEnPoche Pro permet d’alimenter ce portail. Decalog Portail Intégral qui s’appuie sur le CMS Drupal propose des fonctions d’indexation et correction d’OCR collaboratives. Le système Flora est adapté afin de répondre aux besoins de la lecture publique et de supporter le modèle de données LRM. Decalog EPN intègre des fonctions de déploiement automatisé et une nouvelle interface graphique ; un nouveau mode de démarrage des stations, conçu comme une alternative à l’amorçage PXE (Pre-boot eXecution Environment) améliorera le déploiement sur des sites de très grande taille. Le système de gestion de bibliothèque Sebina OpenLibrary dispose d’un nouveau module de gestion des ressources numériques. L’ensemble des logiciels de Decalog est en cours d’adaptation afin d’intégrer les exigences du RGPD, notamment l’anonymisation des données personnelles.

EBSCO Information Services participe au développement de Folio, logiciel open source, conçu pour une exploitation en mode SaaS, qui sera à la fois un système de gestion de bibliothèque, un outil de découverte, un ERM, un résolveur de lien… Les tests et la mise au point de cette plateforme sont en cours. EBSCO Information Services propose STACKS, un service en ligne permettant de créer un portail de bibliothèque, et Gobi un outil de veille et d’acquisition d’ouvrages papier et de livres numériques.

Ex Libris France a développé une nouvelle version d’Alma conforme aux exigences du responsive design. Un logiciel de traitement, de stockage et de mise à disposition des données brutes de recherche est en cours de développement.

GB Concept a enrichi les services en ligne proposés par Alexandrie.

GMInvent propose une nouvelle interface de sa Plateforme BGM, conforme aux exigences du responsive design, plus ergonomique et utilisable sur tablette. GMInvent travaille à l’intégration du modèle de données LRM et de RDA-FR. L’entreprise développe un "LRMisateur" automatique et améliore les fonctions de gestion propres aux réseaux de bibliothèques. Le portail RIO+ supporte de nouveaux connecteurs (cFactuel, Sciences en ligne, Tënk, Les yeux doc, Academia Scopalto…) ; il doit intégrer prochainement les exigences d’accessibilité numérique et supporter l’EAD.

Infor France SAS propose une version 5 de V-Smart prenant en compte les exigences du RGPD, le modèle LRM et la gestion des ressources numériques V-Smart est interfacé avec le Kiosque "hors les murs" de Plaine commune (projet Livre service). Utilisé par la bibliothèque nationale pour aveugles des Pays-Bas, Iguana a permis la réalisation d’un portail conforme aux exigences d’accessibilité numérique du RGAA. V-EyeQ, outil d’appui à la définition de la politique documentaire, permet de prendre en compte les contenus externes fournis par l’API Google Trends. La version 4 de V-Insight intègre le module "open" qui permet d’agréger dans un seul entrepôt les données statistiques issues de sources hétérogènes (PNB, gestionnaire d’EPN Edutice de la société Novatice, Credo-Planning de Crescendo Systèmes).

Editeur des produits JLB-NET, JLB Informatique travaille à l’intégration du modèle FR-BR et à la réalisation d’interfaces (avec Zotero par exemple).

Kentika indique que Kentika Atomic réunit un système de gestion de bibliothèque et un système de gestion électronique de documents. Kentika effectue les adaptations rendues nécessaires par le RGPD. Le module Kentika GED+ intègre un nouveau moteur de recherche supportant l’indexation plein texte des documents associés aux notices, des convertisseurs de format et une fonction de scoring permettant un tri des résultats par pertinence.

Microbib annonce l’arrêt de la commercialisation de Webiblio, au profit de Novalys Monosite. Microbib a développé une bibliothèque de web services permettant l’intégration de ses produits dans des portails de la concurrence. Le Portail Web réunit l’opac et le CMS Joomla, en complément d’une offre de conception du site web de la bibliothèque. Microbib a développé Banque de prêt autonome, un automate d’enregistrement des prêts et des retours. Microbib indique que Sapentia a vocation à remplacer l’offre Novalys.

Naoned Systèmes est en train de refondre Mnesys-Portail de valorisation, pour une diffusion mi-2018.

Novatice Technologies a doté Edutice EPN de fonctions de réservation et d’emprunt de ressource (console de jeux, jeu de société, manette…), de fonctions d’impression à partir du terminal personnel d’un usager, d’une bibliothèque de web services et d’une gestion d’Android 7 et de tablette hybride Windows 10 pro. Edutice fait l’objet d’une mise en conformité avec les exigences du RGAA et du RGPD.

OCLC poursuit les développements de WorldShareManagement System avec la mise en œuvre de fonctions de réservation de salle et de matériel et d’améliorations de la gestion des acquisitions. L’outil intègre un gestionnaire de licences et sa base de connaissances. Son module de catalogage supporte les FR-BR et RDA-FR. Une mise en conformité avec les exigences du RGPD a été réalisée. Le gestionnaire de bibliothèque numérique, CONTENTdm, a fait l’objet d’une amélioration de son accessibilité numérique ; il supporte le protocole IIIF (International Image Interoperability Framework, cadre d’interopérabilité pour la diffusion d’images haute résolution sur le Web). EZproxy supporte désormais OpenSSL 1.0.2m, dispose de fonctions d’affichage de la latitude et la longitude à partir de GeoIP et de fonctions de test de la validité des URL. Le produit e-solution bénéficie d’amélioration du moissonnage des données d’usage SUSHI.

PMB Services a refondu le module de gestion des autorités, notamment afin de prendre en compte les règles de catalogage RDA et le modèle FR-BR. Le portail exploite la structure FR-BR des données pour proposer une navigation enrichie ; les interfaces de recherche ont été refondues. Les statistiques de fréquentation peuvent être intégrées dans l’entrepôt de données statistiques de PMB. Le logiciel gère un attribut de licence pour les documents numériques. PMB a fait l’objet d’optimisations techniques afin de pouvoir gérer jusqu’à 2 millions de notices. Un connecteur SSO a été développé pour l’accès à Cairn.info. Un module sémantique permet de construire des ontologies OWL simplifiées et des formulaires d’alimentation. PMB Services rappelle que Bibloto permet de transformer un poste en automate de prêt et que cet outil supporte tant les étiquettes RFID que les étiquettes codes-barres.

Progilone a décliné Syrtis en plusieurs plateformes de services : offre Syrtis santé, offre Syrtis BDP… Ces plateformes supportent le modèle de données LRM et disposent d’un module de gestion des connaissances. Les adaptations relatives à la prise en compte du RGPD seront livrées en 2018. L’accessibilité numérique fera l’objet d’améliorations. Un moteur de recherche sémantique sera disponible à partir du mois de septembre 2018.

Réseau Canopé souligne que e-sidoc est utilisé par plus de 8 000 CDI et que les portails ont reçu plus de 11 millions de visites en 2017. Les développements ont porté sur des fonctions de mise en valeur des avis de lecture, sur des connecteurs SSO à cFactuel, Madmagz et EducagriNet et sur une interconnexion avec Pronote, solution de gestion de vie scolaire, pour gérer et accéder aux cahiers de texte et aux notes. Une nouvelle version majeure de e-sidoc sera proposée au premier trimestre 2019. Réseau Canopé expérimente l’hébergement des bases BCDI pour ses abonnés avec une généralisation de ce service prévue dans le courant de l’année.

SirsiDynix a doté Symphony de nouvelles possibilités de navigation entre les menus, de fonction d’écriture dans des cartes Mifare et d’une nouvelle interface web. Non disponible à la vente, Horizon continue toutefois de faire l’objet de nouvelles versions afin de prendre en compte les évolutions nécessaires.

SKINSoft indique que SKINlibris supporte désormais le modèle FR-BR et qu’il dispose d’une application mobile de gestion de régie des œuvres, conçue pour une utilisation sur tablette.

Une pause avant de repartir d’un bon pas ?

Dans ce marché morose, en l’absence de nouveaux produits ou de nouveaux acteurs, l’impression qui prévaut est celle d’une relative immobilité. Certes, des améliorations fonctionnelles ou techniques sont apportées aux produits, mais cela revient parfois à vouloir faire du neuf avec du vieux : le cœur des systèmes reste bien souvent ancien.

Les besoins d’évolution du système d’information des bibliothèques sont pourtant très nombreux.

- La transition bibliographique avance avec un modèle de données, LRM, mis au point par l’Ifla afin de corriger les incohérences des FRAD et FRSAD, un code de catalogage RDA-FR et de nouveaux référentiels d’autorité que préparent les agences bibliographiques.

- Le RGPD entrera en vigueur le 25 mai 2018.

- Les exigences d’accessibilité numérique, obligation réglementaire depuis 2012, vont faire l’objet de contrôles renforcés avec la mise en place d’un régime de sanction instaurée par la loi pour une République numérique.

- La mise en place par la Fulbi (Fédération des utilisateurs de logiciels pour bibliothèques, information & documentation), d’un label garantissant l’accessibilité numérique des opacs et des services en ligne associés va également exercer une pression sur les éditeurs, parfois peu enclins à livrer des logiciels accessibles.

- Les DRM évoluent dans le sens d’une simplification avec des dispositifs techniques allégés…

Ces besoins d’évolutions sont bien entendu parfaitement identifiés par les fournisseurs. Des discours construits sont bâtis afin de rassurer clients et prospects. Mais ces fournisseurs ont-ils les ressources nécessaires pour entreprendre ces lourdes adaptations qui imposeront bien souvent une réécriture des produits voire la conception de nouveaux produits ? Quel sera l’effet sur ces entreprises et sur leurs projets d’investissement des tractations en cours portant sur le rachat de l’activité bibliothèque de grandes entreprises du secteur ? Quel va être par ailleurs l’effet de l’accord-cadre passé par l’Abes pour le SGB mutualisé ? Qui tirera profit de cette nouvelle situation : les jeunes pousses, les nouveaux entrants proposant des produits conçus pour un marché international, les entreprises historiques… ? S’il semble bien difficile de faire des prévisions, il paraît toutefois certain que le mouvement de recomposition du marché, engagé depuis plusieurs années, va prochainement s’accélérer.

De nombreux tableaux complémentaires, notamment la typologie employée et des listes des logiciels de chaque type, sont disponibles sur toscaconsultants.fr, rubrique répertoire des logiciels https://toscaconsultants.fr/les-logiciels-metier-destines-aux-bibliotheques

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités