Dossier Romance : le coming-out | Livres Hebdo

Par Marine Durand, le 05.02.2016 (mis à jour le 05.02.2016 à 11h04) Dossier

Dossier Romance : le coming-out

Photo OLIVIER DION

Longtemps resserrée sur quelques acteurs historiques, la romance s’offre une nouvelle jeunesse pimentée depuis le succès planétaire de Fifty shades of Grey. Alors que les éditeurs se multiplient sur un marché désormais concurrentiel, la production migre des supermarchés vers les tables des librairies généralistes.

"Dynamique". D’Harlequin à J’ai lu en passant par Milady, l’adjectif fait consensus pour qualifier le secteur de la romance. La répartition des parts de marché des éditeurs reflète même un mini-séisme au pays des grands sentiments. A 20,8 % de part de marché selon GFK, l’emblématique Harlequin ne domine plus le secteur, dépassé par Hugo Roman et ses plus de 26 millions d’euros de chiffre d’affaire

Lire la suite (27 100 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [4,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre