Parution

« Qu’il soit entendu que je ne donne de leçons à personne », prévient Edgard Morin. Après (presque) cent ans passés sur cette planète, celui qui se considère comme un « humanologue », amoureux de la philosophie et du cinéma, publie un ouvrage, somme des enseignements qu’il a tirés. Édité par Denoël, Leçons d’un siècle de vie parait en librairie le 2 juin.

Né en 1921 de parents juifs de Salonique, Edgard Morin se nourrit des virées sur les pavés de Paris et de la culture méditerranéenne qu’il partage avec son entourage. À la fois résistant, théoricien de la « pensée complexe » et membre du parti communiste, il a traversé le siècle avec le regard curieux du sociologue. Au fil des années et des ouvrages (Les souvenirs viennent à ma rencontre, Changeons de voie, La méthode, Introduction à la pensée complexe…), il s’est construit une figure d’intellectuel dont l’œuvre souhaite répondre à la complexité du réel.   

Un hommage national lui sera rendu à l’occasion de son centenaire, le 8 juillet 2021. Actes Sud publiera L'avenir de Terre-patrie: cheminer avec Edgard Morin, sous la direction d'Alfredo Pena-Vega le 1er septembre.
 

L'imprévisible (extrait)

"Ici je veux souligner qu’une des grandes leçons de ma vie est de cesser de croire en la pérennité du présent, en la continuité du devenir, en la prévisibilité du futur. Sans cesse, tout en étant discontinues, les irruptions soudaines de l’imprévu viennent bousculer ou transformer, parfois de façon heureuse parfois de façon malheureuse, notre vie individuelle, notre vie de citoyen, la vie de notre nation, la vie de l’humanité." 


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités