Electre S.A. annonce un redéploiement de Livres Hebdo en 2020 | Livres Hebdo

Par Livres Hebdo, le 06.01.2020 à 13h07 (mis à jour le 06.01.2020 à 15h01) Médias

Electre S.A. annonce un redéploiement de Livres Hebdo en 2020

Photo LIVRES HEBDO

La direction de la société de services aux professionnels du livre a présenté un projet de réorganisation de sa branche média fondé sur le développement de son activité digitale et sur le lancement de nouveaux produits papiers et numériques.

Electre S.A., propriétaire d’Electre Data Services et de Livres Hebdo, compte restructurer sa branche média, Livres Hebdo, en 2020 « afin de l’adapter à l’évolution de la demande de ses clients et de rétablir son équilibre économique », annonce la société de services aux professionnels du livre dans un communiqué, lundi 6 janvier. Présenté le 30 décembre au Comité social et économique (CSE) de l’entreprise, le plan se fonde sur un « rééquilibrage de l’offre éditoriale de Livres Hebdo au profit de l’offre numérique » et inclut « une restructuration des ressources éditoriales » avec la suppression de plusieurs postes à la rédaction et au secrétariat de rédaction.
 
Effectif à la fin du mois d’août 2020, le redéploiement, qui prend en compte la décroissance des abonnements papier alors que la diffusion numérique s’inscrit, elle, en forte hausse, s’organisera autour de quatre axes, indique le communiqué d’Electre :
« la rénovation et le renforcement du site livreshebdo.fr », dont l’ergonomie et la physionomie seront modernisées tandis que de nouveaux services (annuaire professionnel en ligne, outils d’analyses économiques, plateforme dédiée à l’emploi, services aux auteurs autoédités…), seront progressivement introduits. Le fil d’actualité sera consolidé, élargi « avec plus d’informations concernant les différents métiers du livre (éditeurs, libraires, bibliothécaires, auteurs…) » et relayé aussi bien par la newsletter quotidienne que par de nouvelles newsletters spécialisées et par les comptes de Livres Hebdo sur les réseaux sociaux, « en fort développement » ;
– la transformation de l’hebdomadaire Livres Hebdo, destiné à constituer la « boîte à outils des professionnels » en se recentrant sur l’actualité et les outils économiques et pratiques de l’activité sous une forme «  100 % digitale », avec 48 à 52 numéros par an contre 44 à 45 actuellement ;
– la création d’un nouveau mensuel à la fois imprimé et numérique, à la pagination étoffée, LH Le Mag (11 numéros par an), proposant réflexion professionnelle et anticipation à travers des « enquêtes, dossiers, analyses économiques, reportages, entretiens, portraits et bien sûr [les] célèbres “avant-critiques” » ;
– une ligne de « numéros spéciaux thématiques », également imprimés et numériques, accompagnant « les échéances et les enjeux majeurs de la chaîne du livre (rentrées littéraires, rentrées universitaires, beaux livres des fêtes, jeunesse, bande dessinée, tourisme, polar, etc.) ».
 
Livres Hebdo entend poursuivre la publication de son cahier bibliographique imprimé et numérique Les livres de la semaine et continuer de développer sa marque dans l’événementiel en France et dans la francophonie (LH Forums, Grand Prix Livres Hebdo des Bibliothèques, Grand Prix Livres Hebdo des Librairies, Trophées de l’édition, etc.), précise le communiqué d’Electre S.A..
close

S’abonner à #La Lettre