En lice pour le Goncourt : Lyonel Trouillot

Lyonel Trouillot

En lice pour le Goncourt : Lyonel Trouillot

Outsider de la dernière liste, l'Haïtien Lyonel Trouillot avait été couronné en septembre par le Trophée des Arts afro-caribéens pour son essai Haïti, une traversée littéraire.

Par Vincy Thomas,
avec vt,
Créé le 31.10.2011 à 00h00,
Mis à jour le 31.10.2011 à 00h00

Avec La belle amour humaine de Lyonel Trouillot, Actes Sud tient sa deuxième chance d'avoir le Goncourt, sept ans après Le Soleil des Scorta de Laurent Gaudé. L'écrivain et poète haïtien avait reçu le Prix Wepler en 2009, avec Yanvalou pour Charlie, et en septembre le Trophée des Arts afro-caribéens pour un essai, Haïti, une traversée littéraire (Philippe Rey) coécrit avec Louis-Philippe Dalembert.

Professeur de littérature, journaliste, co-fondateur de revues, Lionel Trouillot évoque dans son nouveau roman la justice et la fraternité, où les dominants et les étrangers n'ont pas le plus beau rôle. Critiquant une société égoïste, il interroge le hasard des destinées qui vous font naître blanc ou noir, puissant ou misérable, ici ou ailleurs - au Nord ou au Sud. Il raconte la vie d'une jeune Occidentale installée sur une île caribéenne, à sept heures de route de la capitale, venue sur les traces de son père afin d'éclaircir l'énigme aux allures de règlement de comptes qui fonde son roman familial. Au fil de récits qu'elle recueille, se déploie la cartographie de la fraternité nécessaire des vivants face aux appétits féroces de ceux qui tiennent pour acquis que le monde leur appartient.

« Cette enquête dont l'élucidation importe peu se situe à la frontière du réalisme politique et du conte humaniste », expliquait Véronique Rossignol dans son avant-critique parue dans Livres Hebdo 869 (10 juin 2011).

Le titre du roman est emprunté à l'expression du romancier haïtien Jacques Stephen Alexis.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités