Endoctrinement et brutalisme dans les salles | Livres Hebdo

Par Nicolas Turcev, le 23.04.2019 à 15h16 (mis à jour le 23.04.2019 à 16h00) Cinéma

Endoctrinement et brutalisme dans les salles

Dans "L'adieu à la nuit", Catherine Deneuve incarne une grand-mère confrontée à la radicalisation religieuse de son petit-fils venu lui rendre visite - Photo CURIOSA FILMS – BELLINI FILMS – ARTE FRANCE CINEMA – ZDFARTE – LEGATO FILMS – FILMS BOUTIQUE

Au cinéma cette semaine, mercredi 24 avril, André Téchiné suit le parcours d’un aspirant djihadiste, la saga Avengers se termine et l'œuvre de Le Corbusier est racontée par ceux qui ont habité ses immeubles.

Cette semaine en salles, André Téchiné explore le phénomène de la radicalisation religieuse dans L’adieu à la nuit. Catherine Deneuve incarne Muriel, la grand-mère d’Alex (Kacey Mottet Klein), venu passer quelques jours dans la demeure familiale avant son départ au Canada. Ou presque. En réalité, le jeune se prépare à partir en Syrie, où il espère rejoindre les forces djihadistes qui occupent une... Lire la suite (3 430 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre