INNOVATION

Feedbooks et NetGalley ouvrent cette semaine une plateforme de services de presse numériques à l'attention des éditeurs francophones, afin de diffuser auprès des bibliothécaires, blogueurs, critiques, documentalistes, enseignants, journalistes, libraires, des épreuves sous forme de fichiers Epub, PDF ou AZW (norme d'Amazon). Les deux partenaires ont créé une filiale commune à 50/50, NetGalley France dotée d'un capital de 40 000 euros.
 
"Aux Etats-Unis, plus de 300 éditeurs et plusieurs centaines de milliers de professionnels du livre utilisent cette plateforme ouverte depuis cinq ans par NetGalley, qui appartient à Firebrand, une société qui propose également de la distribution numérique et de la gestion de métadonnées"
explique Hadrien Gardeur, directeur général de Feedbooks.
 
Après inscription, l'utilisateur peut accéder aux livres des éditeurs participants, sous deux modalités : en les demandant, ou automatiquement, suivant son statut et le choix des éditeurs. Pour le moment, on trouve une soixantaine de titres à paraître chez les huit maisons de littérature générale ou sentimentale du groupe Hachette. Allary est le premier éditeur indépendant à tester également ce service.
 
"Le coût est d'environ 200 euros pour un à cinq titres actifs" mentionne le DG de Feedbooks, qui ne souhaite pas communiquer plus de détails sur la grille tarifaire. "L'accès automatique sera plutôt réservé aux professionnels du livre et de la presse, qui pourront aussi recevoir des envois spontanés Lire la suite (1 190 caractères)

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités