Feu vert de la Concurrence à la reprise de La Martinière par Média Participations | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 18.12.2017 à 18h56 (mis à jour le 18.12.2017 à 20h54) Édition

Feu vert de la Concurrence à la reprise de La Martinière par Média Participations

Vincent Montagne - Photo OLIVIER DION

L'opération qui pourrait être bouclée d'ici la fin de la semaine hissera Media Participations au troisième rang du classement Livres Hebdo des groupes d'édition français.

"Le 13 novembre 2017, le groupe Média Participations a notifié son projet de prise de contrôle exclusif de la société La Martinière Groupe. A l'issue d'un examen des effets de l'opération sur les marchés de l'acquisition des droits d'édition, de la diffusion et distribution de livres et de la vente de livres, l'Autorité de la concurrence a autorisé l'opération", indique l'organisme dans un communiqué publié lundi 18 décembre.

Alors qu’ils interviennent dans des domaines éditoriaux très différents, essentiellement la BD, la jeunesse, le pratique et le religieux pour Media Participations, également présent dans la presse, et la littérature générale, le beau livre et la jeunesse pour La Martinière, implanté non seulement en France, mais aussi aux États-Unis et en Allemagne, le rapprochement des deux groupes ne produira aucun risque de monopole, a estimé l'Autorité de la concurrence.

Troisième groupe français
 
L'opération pourrait être bouclée d'ici la fin de la semaine. Elle placera Media Participations au troisième rang du classement Livres Hebdo des groupes d'édition français, derrière Hachette Livre et Editis. En fin de semaine dernière, les représentants du personnel du groupe La Martinière ont déclaré être dans l'impossibilité de rendre un avis éclairé et motivé sur cette reprise, faute d'information suffisante sur ses conséquences sociales et opérationnelles. Cette absence d'avis ne devrait pas modifier le calendrier prévu.
 
La reprise passera par une augmentation de capital de la holding belge du groupe Média Participations, dont les actionnaires actuels de La Martinière deviendront actionnaires minoritaires, dans une proportion qui n'a pas été communiquée. "Les actions de La Martinière Groupe seraient apportées à la société holding actuelle de Média-Participations en Belgique, les actionnaires actuels de La Martinière Groupe devenant ainsi le deuxième actionnaire de Média-Participations. Il n’y aurait pas de création de nouvelle société. Opérationnellement, rien ne change », expliquait le P-DG de Média Participations, Vincent Montagne le 21 septembre dernier, au lendemain de l'annonce de la reprise.
 
Vincent Montagne  restera majoritaire de son groupe, avec sa famille. La famille Wertheimer, par ailleurs propriétaire de Chanel, contrôle 84% de La Martinière, le fondateur Hervé de La Martinière étant le deuxième actionnaire. Ensemble, les deux groupes ont réalisé en 2016 un chiffre d’affaires cumulé de 558 millions avec 1650 salariés.
 
close

S’abonner à #La Lettre