Forum Livres Hebdo : Pour que le consommateur gagne à la fin

Forum Livres Hebdo : Pour que le consommateur gagne à la fin

Les intervenants du Forum, avec Fabrice Piault, rédacteur en chef adjoint de Livres Hebdo (c) o.dion

Forum Livres Hebdo : Pour que le consommateur gagne à la fin

Plus de 150 personnes ont assisté à l'analyse très concrète du marché du livre mondial par 5 grands acteurs du numérique lors du forum "Rupture et nouvelles frontières" co-organisé par les magazines professionnels partenaires du Classement Livres Hebdo de l'édition mondiale.

Par Anne-Laure Walter,
avec alw, de francfort Créé le 15.04.2015 à 19h12

Satisfaire le consommateur et lui proposer une offre de plus en plus riche: telle est la vision de l'évolution du marché numérique au sein de la chaîne du livre pour cinq de ses acteurs - Santiago de la Mora, directeur des partenariats pour les contenus imprimés chez Google, Jamie Iannone, président de Barnes & Noble Digital Products, Elodie Perthuisot, directrice du livre à la Fnac, Michael Serbinis, P-DG de Kobo et Venkat Valliappan, directeur du livre chez Indiaplaza - qui ont répondu mercredi 10 octobre aux questions de Livres Hebdo, Publishers Weekly, The Bookseller, Buchreport et PublishNews Brazil.


Plus de 150 personnes ont assisté au forum «Rupture et nouvelles frontières» à la foire de Francfort organisé autour du Classement Livres Hebdo de l'édition mondiale, une heure et demie de discussions particulièrement concrètes où les intervenants ont fait preuve du souci permanent, dans leur travail, de la demande du consommateur.

Fidéliser le client

En matière de modèle économique, Kobo, tout comme la Fnac, son partenaire en France, prône une "approche écosystèmique" en mettant dans la boucle le lecteur, le fabriquant de liseuses, le libraire... Il est important pour une librairie de capter les lecteurs d'ebooks car comme l'explique Elodie Perthuisot " les consommateurs d'ebooks sont de gros lecteurs, et ceux qui commencent à lire des ebooks lisent beaucoup plus en général qu'avant. C'est important de les garder comme client." Chez Barnes and Noble, lorsque pénètre dans une librairie de la chaîne avec sa tablette Nook, on peut feuilleter gratuitement des livres numérique. "Nous voulons faire converger les deux marchés, a expliqué Jamie Iannone, créer une expérience de lecture qui pousse à acheter beaucoup de contenus et à fidéliser les clients."

"Le consommateur gagne
à la fin"

Si le modèle de développement du marché numérique est en perpétuelle transformation, une chose demeure immuable selon Michael Serbinis, "le consommateur gagne à la fin". D'ailleurs la plupart des évolutions des liseuses sont faites en fonction des demandes des utilisateurs. "40% des consommateurs lisent au lit et ne veulent pas allumer la lumière pour ne pas déranger leur conjoint. Nous avons pris cette donnée en compte pour concevoir notre nouvelle liseuse" raconte Jamie Iannone. Santiago de la Mora, de son côté, définit la stratégie de Google comme une "approche plus consommateurs que technologique. C'est la facilité d'accès pour le lecteur qui prime."

Il y aura un palier nécessaire pour ne pas dévaloriser le produit

Alors qu'on pouvait tout récemment trouver sur certains sites britanniques le nouveau roman de Ken Follett à 20 pences, la question du prix de ventes des ebooks s'est posée. S'il est en baisse constante depuis la naissance de ce marché, tous les intervenants s'accordent à dire qu'à un moment il y aura un palier nécessaire pour ne pas dévaloriser le produit. Pour Michael Serbinis, 'le lecteur est prêt à payer pour la qualité" et l'ebook propose "de plus en plus d'enrichissements qui lui donne de la valeur comme la géolocalisation" ajoute Santiago de la Mora. "Plus l'ebook sera différent du livre papier, moins la question du prix bas se posera" conclut Elodie Perthuisot.

Cependant, Venkat Valliappan prône pour un prix des ebooks étrangers plus bas en Inde, en adéquation avec le pouvoir d'achat local, compensé par des volumes de vente potentiellement énormes. Car en Inde, le marché du numérique pourrait avoir une ampleur énorme. Une tablette, Akash, au prix de 40 dollars, vient d'être lancée et à titre expérimental pour le moment ; le gouvernement en équipe les lycéens.

15.04 2015

Auteurs cités

Les dernières
actualités