Etats-Unis

Plusieurs bibliothèques américaines ont décidé de ne plus demander à leurs usagers de renseigner leur genre dans les formulaires d'inscription. Dans un article consacré à ce sujet dans son édition de mars, l'American Library Magazine indique que la bibliothèque de Ferguson (Missouri) procède ainsi depuis octobre dernier. Cependant, une telle décision suscite parfois des réticences. Au motif que cette information pourrait être utile un jour, le formulaire d'inscription à la Bibliothèque libre de Philadelphie (Pennsylvanie) contient toujours cette case, mais il propose de choisir entre « homme », « femme » ou « auto-identifié ». La bibliothèque publique de San Antonio (Californie), elle, propose aux lecteurs d'ajouter sur leur fiche un nom par lequel ils souhaitent être appelés, et qui peut être différent de celui figurant sur leur carte d'identité. Le personnel est également invité à éviter les termes « monsieur » ou « madame » pour s'adresser aux lecteurs.

Ces initiatives s'inscrivent dans les recommandations formulées par la commission Gay, Lesbien, Bisexuel et Transgenre de l'Association des bibliothèques américaines (ALA) de ne pas collecter d'information sur le genre des utilisateurs. La bibliothèque de Ferguson a également rendu « tous genres » les uniques toilettes de l'une de ses antennes de quartier. En France, l'Association des bibliothécaires de France (ABF) a, elle aussi, testé les toilettes non genrées lors de ses derniers congrès, provoquant parfois la surprise des participants.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités