Gibert Joseph teste des formats et se réorganise | Livres Hebdo

Par Clarisse Normand, le 18.05.2018 Fusion

Gibert Joseph teste des formats et se réorganise

Gibert Joseph inaugure son premier corner de 100 m2 au Printemps Nation (Paris 20e), où il remplace Le Merle moqueur. - Photo LIBRAIRIE GIBERT JOSEPH

Fin avril, Gibert Joseph a installé un corner "Du côté de chez Gibert" au Printemps Nation (Paris 20e), remplaçant Le Merle moqueur qui s’est retiré à la mi-avril, après sept ans de présence. Occupant au 4e étage une surface de 100 m2 avec une offre de livres neufs exclusivement, Gibert Joseph fait, avec cette première annexe, "un test", explique Marc Bittoré, président de Gibert Joseph Paris, qui annonce un deuxième corner similaire dans le centre commercial de Saint-Orens, près de Toulouse, à partir de la mi-juillet. Un nouveau format de magasin pour l’enseigne, désireuse de trouver des relais de croissance.

Dans le même temps, Gibert Joseph, qui a repris il y a tout juste un an son cousin Gibert Jeune, a entamé une réorganisation d’ensemble. D’une part, les deux enseignes qui avaient chacune leurs entrepôts à Vitry ont centralisé leur logistique sur le seul site de Gibert Joseph, sachant que l’activité de vente aux collectivités de Gibert Jeune, nécessitant une forte capacité de stockage, n’a pas été reprise lors du rapprochement des deux structures. D’autre part, un nouveau site Internet, baptisé tout simplement Gibert, a été créé afin de réunir les deux marques, Jeune et Joseph, sur le Web. Plus ergonomique, plus fluide et davantage en lien avec les magasins via de nouvelles fonctionnalités de "click & collect" et "store to Web", le nouveau site accueille déjà Gibert Joseph et prochainement Gibert Jeune.

Enfin, chez Gibert Jeune-rive gauche à Paris, une réorganisation de l’offre est en cours entre les sept points de vente situés autour de la place Saint-Michel. L’enseigne abandonne le choix fait en 2015 d’affecter ses différents locaux à des thématiques grand public et revient à l’option précédente où l’offre généraliste était réunie dans le magasin principal au 5, place Saint-Michel. La papeterie ainsi que les ouvrages scientifiques et techniques, qui avaient rejoint les lieux il y a deux ans, en repartiront pour s’installer de l’autre côté de la place. La vente de produits dérivés, jugée insuffisante, est abandonnée. Le 5e étage est réaménagé pour accueillir des salles de réunion permettant aux libraires de rencontrer au calme les représentants, qui étaient jusqu’alors reçus en rayons entre les clients. A la manœuvre, Franck Ferrière, directeur de Gibert Jeune depuis moins d’un an, annonce une finalisation de cette réorganisation fin mai-début juin.

Clarisse Normand

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre