Acquisition

HarperCollins acquiert une partie d'Houghton Mifflin Harcourt

Houghton Mifflin Harcourt - Photo HMH BOOKS & MEDIA (TWITTER)

HarperCollins acquiert une partie d'Houghton Mifflin Harcourt

Fictions, jeunesse, livres pratiques, etc. ne seront plus au catalogue d'Houghton Mifflin Harcourt. Le groupe éditorial américain a cédé sa branche "Books & Media" à HarperCollins.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 29.03.2021 à 19h16,
Mis à jour le 29.03.2021 à 20h05

Annoncée en novembre dernier, la cession de la branche grand public "Books and Media" du groupe d'édition américain Houghton Mifflin Harcourt (HMH), a finalement été réalisée moins de cinq mois après. HarperCollins, filiale du groupe News Corp, a acquis la filiale pour 349M$ (296M€). HarperCollins reprend tous les employés de la structure.

En se séparant de la littérature générale, HMH va pouvoir se concentrer sur le secteur de l'éducation (de la petite enfance au secondaire) et sa croissance numérique, mais aussi réduire sa dette. Son catalogue comprend les ouvrages de J.R.R. Tolkien en Amérique du nord mais aussi La servante écarlate de Margaret Atwood et Le Petit prince de Saint-Exupéry, plusieurs séries de livres de cuisine très populaires et des livres jeunesse comme Curious George ou Le Passeur. La filiale a aussi développé son propre studio de productions audiovisuelles, qui a récemment lancé une nouvelle adaptation de Carmen Sandiego pour Netflix.

La transaction définitive devrait avoir lieu au deuxième trimestre 2021.

HMH a réalisé un chiffre d'affaires qui devrait atteindre 905 à 955M$ en 2020. Après de nombreuses années de déclin, HMH "Books & media", qui ne représentait plus que 13% des recettes du groupe, a connu une forte croissance l'année dernière avec 192M$ de C.A. (soit près de 20% des recettes du groupe). HMH était classé 15e du plus récent "Global 50 des éditeurs mondiaux" publié par Livres Hebdo en septembre dernier.

HarperCollins, 9e de ce même classement, pourrait ainsi progresser de une ou deux places dans la hiérachie mondiale, avec un CA dépassant 1,7 milliards d'euros en année pleine. Cette acquisition survient alors que Simon & Schuster a été repris par Penguin Random House en novembre, acquisition contestée par des syndicats d'auteurs aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, et qui fait l'objet d'une enquête de l'autorité de concurrence britannique.


 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités