Hervé Le Corre, prix "Le Point" du Polar européen 2014 | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 03.04.2014 à 17h45 (mis à jour le 03.04.2014 à 18h52) Polar

Hervé Le Corre, prix "Le Point" du Polar européen 2014

Hervé le Corre - Photo BABELIO

Après la guerre, dont l'action se déroule dans les années 50 à Bordeaux, peuplé de collabos en liberté et de jeunes appelés pour l'Algérie, remporte le prix décerné en ouverture du Festival Quais du polar, à Lyon.

Après l’Espagnol Victor del Arbol, lauréat 2012, et le Grec Petros Markaris, lauréat 2013, le magazine Le Point a décerné son prix du Polar européen 2014 au français Hervé Le Corre pour son roman Après la guerre, paru en mars chez Rivages. Le prix lui sera remis lors de l’inauguration du Festival Quais du polar, à Lyon, vendredi 4 avril à 19 h, par Jean-Louis Debré, président du jury, et Christophe Ono-dit-Biot, directeur adjoint de la rédaction du Point.

Situé dans le Bordeaux des années 50, alors que de jeunes hommes partent pour la guerre d’Algérie, Après la guerre est une histoire de vengeance, autour du commissaire Darlac, collaborateur pendant l’Occupation. Le livre s’inspire d’une anecdote racontée à l'auteur par le résistant Michel Slitinski (1925-2012), porte-parole des parties civiles au procès Papon en 1997-1998, qui a croisé dans le bus le policier qui avait envoyé son père à Auschwitz.

Hervé Le Corre l'emporte face aux Français Emmanuel Grand, auteur de Terminus Belz (Liana Levi), Ian Manook, avec Yeruldelgger (Albin Michel) et Alexis Ragougneau, qui signe La Madone de Notre-Dame (Viviane Hamy) ; à l’irlandais Adrian McKinty pour Dans la rue j’entends les sirènes (traduit par Eric Moreau, Stock) et à l’allemande Elisabeth Hermann et son Témoin des morts (traduit par Jörg Stickan et Sacha Zilberfab, Fleuve noir).
close

S’abonner à #La Lettre