Hommage à Lola Salines et Ariane Theiller | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 16.11.2016 à 21h54 (mis à jour le 17.11.2016 à 09h38) Attentats du 13 novembre 2015

Hommage à Lola Salines et Ariane Theiller

Les parents de Lola Salines et d'Ariane Theiller devant la plaque en mémoire de leurs filles assassinées au Bataclan - Photo ANNE-LAURE WALTER / LH

Une plaque à la mémoire des deux éditrices assassinées lors des attentats du 13 novembre 2015 a été dévoilée le 16 novembre au Centre national du livre, en présence de leurs familles et confrères.

Le monde du livre a rendu hommage mercredi 16 novembre à Lola Salines et Ariane Theiller, les deux éditrices assassinées lors des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Réunis au Centre national du livre à Paris, une centaine d'éditeurs, patrons de maison ou confrères les ayant côtoyées, se sont retrouvés, en présence des familles des victimes, pour évoquer la mémoire de ces jeunes femmes mortes au Bataclan.

Se sont succédés à la tribune Vincent Monadé, président du Centre national du livre, Benoît Pollet, P-DG de Rustica où travaillait Ariane Theiller, Alexandra Bentz, directrice éditoriale de Gründ jeunesse et du Dragon d'or avec qui Lola Salines préparait le lancement du label 404. Le père de Lola Salines et la mère d'Ariane Theiller ont ensuite pris la parole pour évoquer l'amour du livre que partageaient leurs filles.
 

ANNE LAURE WALTER

En silence, tous se sont ensuite rendus dans la cour du CNL, où une plaque en leur mémoire a été dévoilée.

Lola Salines avait 29 ans et était à l'origine du label 404 dédié à la culture geek. Elle avait aussi travaillé neuf mois aux éditions de l'Homme au Canada. Ariane Theiller, 23 ans, était passionnée de comics et de super héros. La "wonderwoman", comme l'appelle sa mère, avait effectué son stage de master chez Urban Comics, maison dédiée à la bande dessinée américaine, avant d'être embauchée dans le même groupe chez Rustica. Pour saluer sa mémoire, un ginkgo biloba a été planté le 14 septembre dernier dans le parc du château de la Bourdaisière (37), en présence de sa famille, de ses amis et de plusieurs collaborateurs du magazine.
close

S’abonner à #La Lettre